Entre mélodie feel-good et paroles politisées, découvrez le nouveau single du trio AJR !

Ce vendredi, Adam, Jack et Ryan Met (AJR) viennent de dévoiler un nouveau titre, le survitaminé « Burn The House Down ». C’est leur premier single depuis la sortie de l’album « The Click » en 2017. Initialement écrit pour le documentaire de Morgan Spurlock « Super Size Me 2 : Holy Chicken », le son a aujourd’hui une portée plus globale. Il est présenté par ses auteurs comme une observation d’une nouvelle génération, plus politique et prête à faire bouger les choses. Laissez-vous emportez par la pop engagée d’AJR !

Nous les avions rencontré l’été dernier lors de leur passage à Paris, en pleine promotion pour « The Click ». Les trois frères nous avaient parlé de leur conception personnelle et inédite de la production musicale. Depuis, AJR enchaîne les succès. Si « Weak » compte désormais plus de 300 millions d’écoute sur Spotify, « Sober Up » vient d’atteindre la première place des charts américains dans la catégorie pop alternative.

Et cela n’a rien d’étonnant. Car le trio réussit à produire des sons dynamiques et populaires tout en ayant une marque de fabrique si personnelle. Il puise son inspiration en écoutant les sons pop actuels, citant par exemple The Chainsmokers.  Pourtant en ce qui concerne la production, les trois frères essayent de limiter au maximum les influences extérieures. Afin de développer une identité musicale inédite, ils écrivent et produisent eux mêmes leur musique. Et ils n’hésitent pas à tout faire directement de leur salon. Il en résulte des productions aux instruments et samples variés avec la présence récurrente de ukulélé et de la trompette. Paradoxalement, à ces compositions pop entraînantes et joyeuses, AJR propose des textes parfois sombres, souvent justes et profondément ancrées dans la réalité.

AJR
DR

Ainsi « Burn The House Down » ne déroge pas à la règle. Les new-yorkais sont de retour avec une chanson énergique et légère mais dont les paroles sont une nouvelle fois l’occasion de transmettre un message. Tout d’abord, le morceau débute avec la voix de Jack, soutenue par la ligne de basse. Puis la batterie et un sample de claps viennent marquer le rythme et donnent la dynamique du single. Puis presque en opposition, une forme de légèreté est apportée par des samples, des cuivres et quelques arpèges au piano.

Il y a un pouvoir tangible que notre génération a maintenant, permettant de vrais changements politiques dans le monde. Cette énergie nous emballe, donc nous voulions écrire une chanson qui la mette en lumière. » Ryan

D’abord imaginé pour un documentaire, le single souligne la passion d’un outsider qui s’en prend à une multinationale. À travers « Burn The House Down », l’engagement d’AJR n’a pas une volonté de dénoncer. C’est davantage une ode à la jeune génération et sa représentation comme forme de contre-pouvoir. De plus, le groupe met en avant la puissance des réseaux sociaux « Used to hang my head low / Now I hear it loud / Every stranger from Twitter is gonna burn this down ». Face à une Amérique divisée, AJR capture la volonté de résistance d’une génération qui ne veut plus se laisser faire.

En définitive, « Burn The House Down » est une chanson engagée mais résolument positive. Avec ce titre, AJR nous prouve qu’il est possible de faire de la musique pop qui donne envie de danser tout en ayant de la profondeur !
Si le groupe n’a pas prévu de dates en France, il est actuellement toujours en tournée aux US pour son album « The Click ».

« Burn The House Down » est disponible en téléchargement sur iTunes.