Camila Cabello réunit dans cet album son héritage cubain et sa vie à Los Angeles.

Alors que cela fait un peu plus d’un an que l’artiste a quitté les Fifth Harmony, Camila Cabello vient de sortir son premier album. Tout simplement intitulé « Camila », il se compose de 11 titres qui mélangent sonorités latines et r’n’b. Un choix qui semble judicieux puisque l’album bat déjà tous les records. Seulement une heure après sa sortie, il est déjà dans le top 100 Itunes de 90 pays !

En septembre dernier, Camila rendait hommage à ses racines avec l’entêtant « Havana » et introduisait le ton de l’album à venir. Ainsi, la couverture de « Camila » fait écho à l’univers développé dans le clip de « Havana ». L’artiste joue la carte de la simplicité et de la sensualité. Vêtue d’une jupe à fleurs, de grandes boucles d’oreilles dorées et d’une coiffure relevée négligemment, la chanteuse revendique sa culture latine. Le ton est donné !

Camila Cabello
DR

Tout d’abord, ce qui ressort de cet album est son aspect sincère et personnel. À seulement 20 ans, Camila écrit tous ses textes et ose être vulnérable. Elle aborde autant ses insécurités, ses relations amoureuses que ses aspirations. D’abord intitulé « The Hurting, The Healing, The Loving », il ne fait aucun doute que « Camila » résume davantage cet album. Peut-être parce qu’elle était une parmi cinq dans son précédent groupe, elle semble résolue à nous montrer qui elle est réellement. L’album est donc tout aussi bien un hommage à ses racines qu’une invitation à découvrir la nouvelle Camila.

L’album commence par « Never Be The Same ». Sur des sonorités latines, la chanteuse nous fait une belle démonstration de sa puissance vocale. Mais le morceau n’est pas inédit puisqu’il est déjà sorti en version single le mois dernier. Pourtant placé en introduction, le morceau prend un double sens. Si Camila évoque le fait de tomber amoureux et le sentiment que cela nous change à jamais, nous pouvons aussi le prendre comme une déclaration de son auteure. À partir de maintenant, tout sera différent.

Puis après un single dynamique, Camila propose un jolie balade rythmée à la guitare. « All These Years » aborde sa rencontre avec une ancienne relation et comment cela ravive des sentiments passés. Une fois encore, l’artiste puise son inspiration dans ses histoires d’amour.

Ensuite, elle nous présente deux titres plus marqués par la musique latine. « She Loves Control » puise ses inspirations dans la salsa et le reggaeton. Camila veut avoir le contrôle sur ce qu’elle crée et veut maîtriser les décisions créatives concernant sa carrière. Plus étonnant, on retrouve aussi Skrillex à la production de ce morceau. De même, le déjà tube « Havana » rend hommage à ses racines cubaines et compte la présence d’un autre producteur de talent Pharrell Williams.

Camila Cabello
DR

La chanteuse continue avec deux morceaux, peut-être un peu plus légers et un peu moins percutants que le reste de l’album. Ainsi, on ne retiendra d’« Inside Out » que le couplet chanté en espagnol et le mélange audacieux entre piano et steel drums. Puis la ballade au piano « Consequences » est par son minimalisme celle qui met le plus en avant les capacités vocales de Camila.

Achevé juste avant que l’album soit fini, le septième titre « Real Friends » a failli ne pas faire partie de « Camila ». Pourtant, la très jolie et honnête chanson acoustique a été dévoilée en même temps que « Never Be The Same ». Camila y exprime la difficulté de se faire de vrais amis lors de son arrivée à Los Angeles et condamne leur manque de sincérité. Puis, sur « Something’s Gotta Give », elle exprime une mélancolie et une gravité nouvelle que l’on ne percevait pas sur les chansons précédentes. D’abord intitulée « Good Reason To Go », cette chanson évoque son désir de quitter quelque chose de toxique. La chanson illustre le moment où elle prend cette décision. On peut supposer que cela fait écho à sa décision de quitter Fifth Harmony.

De même, « In The Dark » commence avec la gravité de « Something’s Gotta Give » puis amorce une transition vers un style plus pop et r’n’b . Enfin, le sensuel « Into It » est définitivement r’n’b. Accompagné par Ryan Tedder de OneRepublic sur l’écriture, Camila annonce à son crush ses sentiments.

Finalement, l’album se conclut avec la version radio de «  Never Be The Same ». « Camila » est une belle réussite. C’est rythmé, frais et sensible, à l’image de son auteure. L’artiste parvient, en l’espace de dix morceaux, à nous raconter qui elle est, d’où elle vient et vers où elle va. Et on peut vous le dire, probablement très loin.

« Camila » est disponible en téléchargement sur iTunes.

4

L'avis de la rédac'

Camila Cabello dévoile un premier album sincère et sensible. Si les arrangements sont très réussis, c’est surtout son talent pour l’écriture qui ressort. L’artiste, entourée de producteurs de talents, livre avec maturité des textes poétiques et personnels. Les morceaux sont dynamiques et variés tout en gardant une cohérence. Car à travers le travail de Camila, c’est un véritable hommage au mélange des cultures cubaine et américaine qui transparaît.