Un line-up prestigieux et endiablé sur la scène du YOYO au Palais de Tokyo !

Dans une ambiance intimiste, Sony Music et Virgin Radio ont présenté mercredi dernier la 10e Creative Live Session. Quatre shows avec quatre univers différents… La programmation de cette nouvelle édition a fait vibrer toute la salle et c’est le moins que l’on puisse dire ! Ainsi, on a pu saluer d’une part, les révélations de l’année Tom Walker et Rag’n’Bone Man et d’autre part les retours des francophones Brigitte et Kyo.

C’est à Tom Walker que revient l’honneur d’inaugurer cette édition 2018. Le britannique de 26 ans débute son show avec le très rock « Heartland ». Sa voix éraillée, presque soul, conquiert le public en un instant. Puis, il propose un titre inédit avant d’enchaîner sur les tubes : « Just You And I », « Leave A Light On » et « Rapture » sur une très belle scénographie lumineuse. L’artiste délivre une prestation rock et folk d’une très grande maîtrise. Si bien qu’il est difficile de croire qu’il n’a qu’un EP (« Blessings ») derrière lui. Son premier album devrait sortir en 2018 et cela promet de très belles surprises ! D’ailleurs, une interview exclusive vous attend bientôt sur On The Move !

 

 

Au son très rock et brut de Tom Walker succède la pop sensuelle et envoûtante de Brigitte. Le duo composé de Sylvie Hoarau et Aurélie Saada vient présenter son dernier album « Nues », déjà nommé aux Victoires de la Musique 2018. Le show débute avec le déjà tube « Palladium ». S’en suivent les titres « La Baby Doll De Mon Idole », « Sauvez Ma Peau », « La Morsure », « Carnivore » et « Paris ». Enfin, les filles finissent leur prestation avec le classique et incontournable « Battez-vous ». Brigitte propose un joli moment de douceur au plein milieu de cette Creative Live Session.

 

 

Finie la douceur, c’est sous les cris et les applaudissements que Kyo fait son entrée. Si le groupe vient de sortir un nouvel album « Dans La Peau », il n’oublie pas pour autant les fans de la première heure. Ainsi c’est avec « Contact » qu’il débute le show. Un choix judicieux puisque le public est survolté dès le premier refrain. Le groupe continue ensuite avec « Je Saigne Encore ». Puis devant une salle conquise, Kyo en profite pour présenter un extrait de leur dernier album, le calme « Ton Mec ». Pendant tout le concert, le groupe va alterner entre tubes et nouveaux titres car Kyo ne renie pas ses premiers succès. Au contraire, les français les utilisent pour introduire leurs nouveau titres. Ainsi, après un « Le Chemin » chanté en chœur par tout le public, ils placent l’inédit « Fremen ». Finalement, le concert s’achève sur l’adolescent « Je Cours » et sur une ambiance empreinte de nostalgie.

 

 

 

Si la qualité des artistes présentés ce soir est indéniable, Rag’n’Bone Man en est peut-être la plus belle surprise. Rory Graham de son vrai nom, fait preuve d’une puissance vocale incroyable. Après un début un peu timide, il livre une magnifique version de « Human » où se mêlent gravité, cuivres et rap. Malgré une foule un peu dissipée, Rag’n’Bone Man dévoile une version bouleversante de « Skin », seulement accompagnée d’un piano. Parmi ses revisites dans son premier album « Human », nous retiendrons aussi le puissant « Grace ». C’est finalement avec émotion et sincérité que se termine la Créative Live Session.

 

 

Sony Music et Virgin Radio ont réuni sur la scène intimiste du YOYO, quatre univers bien distincts mais qui s’accordent parfaitement. Du rock à la pop, du nostalgique au dernier tube, la Creative Live Session est une belle présentation des talents d’aujourd’hui et de demain. Merci pour cette 10e édition très réussie !