Loïc Nottet donne un bel avant-goût de son prochain album lors d’un show inédit à la Salle Pleyel

Après nous avoir confié qu’il souhaitait rester dans un univers pop tout en adoptant de nouvelles sonorités quand nous l’avons rencontré pour la seconde fois l’hiver dernier, Loïc Nottet semble aujourd’hui aussi impatient que son public à l’idée de débuter une nouvelle ère. Ses derniers singles « On Fire » et « 29 », tous deux révélés il y a quelques mois, donnaient déjà un bel aperçu du prochain opus. Néanmoins, le jeune artiste belge souhaitait en offrir davantage et s’est alors lancé dans la préparation de deux concerts exclusifs avant sa tournée prévue en 2020. L’appel était lancé : rendez-vous à Bruxelles et à Paris pour s’imprégner de cette nouvelle étape dans la carrière de Loïc Nottet ! Entre succès issus de son premier opus et nouveaux titres en avant-première, c’est lors du second show que nous avons eu l’occasion de contempler la présence scénique du chanteur. Retour sur cette soirée forte en émotions !

Charlotte, une auteure et interprète belge, vient ouvrir le bal avec sa voix douce et claire. Puis, le public se retrouve directement plongé dans l’univers bien reconnaissable de Loïc Nottet. Une intro digne des plus grandes bandes originales de films, la salle plongée dans le noir et un monologue déclamé dans un anglais britannique parfait… Le spectacle ne fait que commencer !

C’est avec avec « On Fire » que Loïc entre en scène, un single qui se veut plus urbain que ce qu’il faisait auparavant. Cette recherche de nouveauté ne sera d’ailleurs que confirmée au fur et à mesure que les chansons s’enchaînent ! Accompagné de ses deux danseurs qui viennent poétiquement servir sa musique, l’artiste découvre alors une surprise organisée par ses fans français pour l’accueillir sur la scène de la salle Pleyel : des ballons aux couleurs du feu. Le ton est donc donné grâce à ces retrouvailles et ce titre puissant doté d’un pont qui nous éblouit à chaque écoute.

 

Loïc prend ensuite le temps de remercier les personnes présentes dans la salle qui, selon lui, lui ont donné une belle preuve de confiance et de soutien en étant venues assister à ce concert bien particulier. En effet, une grand partie de la setlist étant constituée de morceaux inédits, le jeune homme mêle ses remerciements à quelques plaisanteries avant de continuer le show de plus belle, impressionné par cette salle comble : « vous vous êtes dit je ne vais rien chanter mais c’est pas grave j’y vais ! ».

Avant d’interpréter une seconde chanson, Loïc tease son album à venir en en donnant les lignes directrices : « J’ai exploré des parties de moi que je ne connaissais pas. […] Vous allez découvrir un Loïc un peu plus charmeur dans certains sons et aussi un Loïc plus mélancolique, un Loïc plus enfantin et un Loïc plus machiavélique ». Puis, place à « Dirty », un morceau issu de son premier album « Selfocracy ». Comme lors de sa tournée précédente, nous pouvons alors apprécier le doux mélange entre une mélodie et une chorégraphie enfantines et un message criant de vérité.

Loïc part ensuite troquer son pull bleu contre une veste de costume et une chemise blanche avant de chanter, pour la première fois de la soirée, un tout nouveau titre. Les fans découvrent alors un morceau upbeat aux sonorités funk. Un style nouveau qui fait ressortir son côté charmeur dont il parlait plus tôt ! Pendant toute la chanson, l’artiste évolue alors seul sur scène, comme pour se dévoiler un peu plus, et fait preuve d’une énergie débordante. S’en suit un second titre exclusif et, cette fois-ci, c’est une ambiance chaleureuse et des sonorités latines qui s’emparent de la salle tandis que les deux danseurs viennent rejoindre Loïc à travers une danse de salon sensuelle. Jamais deux sans trois ! Le jeune Belge continue sur sa lancée et entonne une troisième chanson issue de son album à venir. Cette dernière rappelle davantage l’univers de « Selfocracy » avec une énergie empreinte de mélancolie propre à Loïc.

Après cette belle dose de nouveauté, il interprète le doux et bouleversant « 29 », pour le plus grand bonheur de ses fans. A travers de sublimes graves et des notes impressionnantes, Loïc se met alors à narrer l’histoire des danseurs et de leur chorégraphie si touchante. Un moment suspendu dans le temps qui prouve encore une fois le pouvoir de la musique de Loïc. Et, bien que n’étant pas encore sorti, le morceau suivant ne déroge pas à la règle. Parlant de solitude, le titre exprime un sentiment de détresse qui vient toucher et cueillir le public dès le premier refrain.

Ensuite, alors que le chanteur disparaît quelques instants en coulisses, l’instrumentale de « Poison » retentit et l’ambiance sombre et puissante du morceau vient envahir la salle. Un titre qui avait déjà été accompagné par une scénographie percutante lors de la tournée précédente de l’artiste !

 

Maintenant devenu incontournable, le morceau suivant n’est autre que « Million Eyes » ! De nouveau seul sur scène, Loïc offre une merveilleuse interprétation du single et finit en apothéose avec un solo de danse dont il a le secret. Un instant majestueux dont on aimerait être témoins pendant des heures ! C’est alors en toute logique que le jeune artiste reçoit une ovation après les dernières notes de l’instrumentale.

Loïc annonce ensuite le titre suivant en déclarant tout simplement : « c’est une chanson que j’aime beaucoup ». Nouvel extrait de son prochain album, le morceau débute par une douce intro au piano, teintée de mélancolie, tandis que la salle de spectacle prend les allures d’une photographie aux couleurs sépias. Changement total d’ambiance pour la prochaine chanson ! L’artiste commence par demander au public une implication sans faille et lui apprend rapidement quelques pas de danse à reproduire pendant le refrain. Pour la seconde fois de la soirée, les fans découvrent alors un titre funk au rythme irrésistible.

Après avoir transformé la salle Pleyel en dancefloor le temps d’une chanson, Loïc déclame des mots très touchants pour présenter un nouveau morceau en avant-première. Comme pour ses projets précédents, le jeune homme s’est beaucoup inspiré de films et de séries pour écrire son nouvel album et, pour ce titre en particulier, c’est devant 13 Reasons Why qu’il s’est mis à composer. Venant d’apprendre le décès d’un ami d’enfance et se sentant dépassé par le taux de suicide qui augmente chez les ados, Loïc déclare : « à tous les jeunes qui se sentent seuls, des amis pour vous écouter il y en aura toujours et la mort n’est pas une solution, c’est hyper important d’en parler ». Un discours simple et efficace qui est vite suivi par une chanson qui l’est tout autant.

C’est ensuite un beau successeur de « Selfocracy » et « Peculiar and Beautiful » qui prend le relais. En effet, les connaisseurs du premier opus de Loïc sont déjà familiers avec ces morceaux parlés sur fond de musique enchanteresse et aux paroles poétiques et sincères. C’est donc un discours inspirant que le public écoute avec grande attention : « What is happiness ? What is freedom ? […] Who should I believe ? Where should I go ? […] Have faith in yourself ».

Place ensuite à  « Doctor », un titre parfaitement adapté à cette semaine d’Halloween pendant lequel Loïc fait ressortir toute sa folie. Le jeune Belge étant un adepte de cette fête effrayante, le morceau aura d’ailleurs une suite dès demain : « Candy » ! Des fans chanceux ont déjà pu assister à une grand avant-première du clip organisée à Bruxelles hier soir.

 

Après cette performance percutante, l’artiste quitte la scène après un salut avec ses musiciens et danseurs et revient pour une dernière prestation endiablée. Au programme pour finir ce show inédit : une nouvelle version de « Rythm Inside », le premier tube du chanteur ! Les fans de la première heure sont alors heureux de pouvoir danser au rythme de ce titre que Loïc avait défendu avec fierté à l’Eurovision en 2015.

Conquises, les personnes présentes commencent à partir après cette fin en apothéose lorsque la salle se retrouve soudainement plongée dans le noir. Sur le grand écran perché au dessus de la scène, le teaser de « Candy » est alors projeté à la grande surprise du public. De quoi nous rendre encore plus impatients pour la sortie du nouvel album !