On The Move présente… Baby Ariel

Nommée comme l’une des personnes les influentes au monde sur Internet par le célèbre magazine Time, mais aussi nommée dans la liste des meilleurs influenceurs par Forbes en 2017, Baby Ariel s’est fait connaitre sur le réseau social musical TikTok. La jeune femme est également actrice, chanteuse et fondatrice d’un mouvement anti-harcèlement. Baby Ariel s’est confiée à On The Move sur sa vie bien remplie et sur ce qui l’inspire au quotidien. Rencontre…

On The Move : Salut Ariel ! Nous sommes super heureux de t’avoir avec nous aujourd’hui. Pour remettre les choses dans leur contexte, tu es chanteuse, actrice mais également une influenceuse majeure sur les réseaux sociaux. Qu’est-ce qui te plaît le plus dans cet univers ?

Baby Ariel : Je pense que la plus belle chose à propos des réseaux sociaux est que nous sommes accessibles et que nous sommes là. Nous ne faisons pas semblant, nous sommes vraiment là. Nous pouvons publier des stories, voir qui les a regardées et répondre à chaque personne. Mes followers peuvent m’envoyer un message directement, ce qui est mon truc préféré. Je ne peux pas répondre à toutes les personnes, mais j’aimerais bien et j’aime vraiment traiter les réseaux sociaux comme un lieu où je parle à mes amis parce qu’ils sont comme mes amis. Quand je poste une photo de moi pendant une soirée pyjama, où je ne fais rien, honnêtement, c’est ce que j’enverrais à mes amis. Ils regardent ce que je fais, et nous passons du temps ensemble à travers les réseaux.

On The Move : Ne penses-tu pas que les réseaux sociaux devraient être utilisés avec prudence, cependant ? Pour ne pas se comparer aux autres en permanence ?

Baby Ariel : Sans aucun doute. Je pense qu’à un moment ou un autre, tout le monde se compare aux autres. En tant qu’adolescents, nous avons tous passé des heures sur notre téléphone et nous sommes humains, c’est difficile de ne pas le faire. Mais il s’agit vraiment de reconnaître que vous le faites, de lâcher votre téléphone, de vous échapper et de faire des choses pour vous-même, de sortir, de faire ce que vous aimez, de vous concentrer sur vos propres passions et de devenir vraiment heureux et confiant en vous. C’est difficile, quand on est adolescent(e), on se compare tous les jours. Nous devons nous soutenir mutuellement et apprendre à nous aimer. Instagram n’est pas la vraie vie. Nous sommes tous sur ce réseau et nous modifions, nous utilisons des filtres, nous publions des posts sur ce que nous faisons à un moment précis. Mais, c’est important de s’en tenir à la réalité.

Baby Ariel
Baby Ariel @ Heather Koepp exclusivement pour On The Move

On The Move : Tu entreprends plusieurs projets incroyables simultanément, à un si jeune âge. Comment trouves-tu l’équilibre entre tes carrières et la jeune adulte que tu es ?

Baby Ariel : Au début, c’était vraiment difficile. Quand j’ai commencé, tout s’est mélangé puis c’est devenu une seule et même chose. Je me suis vite rendu compte que ce n’était pas la bonne façon de faire. J’ai appris à tout compartimenter et à me dire: « J’ai besoin d’un certain temps pour chaque chose par jour », car si je ne me laisse pas assez de temps pour moi, je vais devenir folle. Et si je ne dispose pas de suffisamment de temps pour travailler, ce n’est pas correct non plus. Il s’agit donc d’apprendre à tout séparer dans ton esprit et ne pas y penser comme étant une seule chose. C’est comme quand je pense à mon travail. C’est mon travail et je l’aime à en mourir, mais de la même façon que ma mère et mon père vont au travail, quand ils rentrent à la maison, ils laissent ça à l’extérieur et font place à la vie de famille. J’ai donc appris à faire la même chose et ma famille a été mon plus grand soutien. C’est une famille aimante tout comme mes amis. Et ils m’ont aidée à chaque fois, ont voyagé avec moi partout où je suis allée. Je ne saurais assez les remercier. Ce n’est vraiment pas moi, c’est eux (rires). Je ne pourrais rien faire sans mes parents.

On The Move : Tu as créé une campagne contre le harcèlement appelée #ArielMovement. Qu’est-ce qui l’a inspirée ?

Baby Ariel : Cela a été inspiré par mes fans. Parce que quand j’ai commencé sur les réseaux sociaux, j’ai reçu beaucoup de haine sur Internet. J’étais tellement nouvelle dans le monde des réseaux sociaux que je ne savais pas comment le gérer. La seule façon pour moi de comprendre était d’en faire une vidéo. En disant « ce n’est pas normal, c’est mal, et si vous n’aimez pas ce que je fais, pourquoi venir sur ma page et me haïr? », j’ai reçu beaucoup de réponses de mes fans qui comprenaient mon histoire et me racontaient les leur. J’ai donc décidé d’ouvrir le « Ariel Movement » afin de créer une plateforme positive sur laquelle je ne parlerais peut-être pas tous les jours, mais où mes fans pourraient trouver un ami et se parler, s’aimer et se soutenir. C’est un monde dans lequel nous pouvons être nous-mêmes sans nous concentrer sur le jugement et les gens mal intentionnés.

On The Move : Côté musique, nous avons entendu dire que tu travaillais sur de nouveaux morceaux ?

Baby Ariel : Oui, je vais sortir de la nouvelle musique très bientôt. La prochaine chanson est très personnelle et représente ce que j’ai de plus cher à mes yeux. C’est la chanson la plus honnête que j’ai jamais publiée et avec le clip que nous sommes en train de tourner, c’est une histoire très personnelle. La chanson s’appelle «wildside».

On The Move : Tu as également une série Snapchat à venir ?

Baby Ariel : Oui, j’ai une émission sur Snapchat qui s’appelle « Baby Ariel presents… », suivi du nom de la personne que j’introduis. Dans cette émission, je parle à dix personnes différentes avec dix histoires, origines, cultures et événements traversés complètement différents. Nous parlons d’une expérience qu’ils ont vécue et qui les a rendues meilleures ou les a transformées. Nous venons de finir de filmer et c’est l’une des meilleures expériences que j’ai jamais vécues. Je n’avais jamais été en mesure de rencontrer quelqu’un de complètement nouveau, de m’asseoir avec lui/elle et d’avoir une conversation profonde et enrichissante, où nous nous plongeons juste dans ce qu’il/elle est et ce qui le/la fait sourire tous les jours. Je pense que ces très belles histoires vont aider beaucoup de gens. Espérons que cela change quelque chose dans la vie des gens qui nous regardent et nous écoutent. C’était incroyable !

Baby Ariel
Baby Ariel @ Heather Koepp exclusivement pour On The Move

On The Move : Peux-tu m’en dire plus sur les différents épisodes de la série ?

Baby Ariel : L’un des épisodes se trouve être avec mon ex-petit ami et nous avons parlé de notre relation. J’en ai aussi tourné un avec mon meilleur ami, puis avec un autre ami, mais les autres personnes étaient des inconnus pour moi au départ. Donc vraiment, un groupe de personnes différentes. Ils ont des points de vue complètement divergents, ils viennent de mondes et d’endroits complètement différents et parlent de choses différentes. Avec une des personnes, j’ai parlé de beauté capillaire, avec une autre, j’ai parlé du harcèlement en ligne, de confiance en soi, de body positivity et de créativité. Des mondes totalement différents, des perspectives différentes.

On The Move : Tu viens de mentionner la confiance en soi et le body positivity. Comment, en tant que jeune fille de 18 ans vivant dans les yeux du public, travailles-tu tous les jours sur ce sujet et quels conseils donnerais-tu à tes fans ?

Baby Ariel : Tout d’abord, avant tout, je veux simplement dire que cela prend du temps. Tu ne te réveilles pas un matin en te disant : « Je suis complètement amoureuse de moi-même ». Non, cela prend du temps, c’est un chemin et je pense que chaque personne, au cours de sa vie, traverse ces moments. Il y a des jours où tu fais tout le chemin vers le haut et il y a des jours où tu fais tout le chemin retour. Ensuite, je conseillerais de passer du temps hors des réseaux sociaux, parce que c’est toxique, c’est tellement cliché et je suis sûre que les gens le disent sans cesse, mais c’est toxique. Plus vous passez de temps à vous comparer et plus vous vous concentrez sur ce que font les autres tous les jours, plus vous devez lâcher prise, vous concentrer sur vous et en apprendre davantage sur vous-même. Essayez un nouveau sport, essayez un nouveau club, essayez tout ce qui vous permet de vous concentrer sur vous-même. Entourez-vous également de personnes qui vous aiment, qui s’occupent de vous et vous élèvent vers le haut parce que je pense que chaque personne mérite le bonheur, quoi qu’il en soit. Donc, si vous le pouvez, créez un environnement affectueux et chaleureux pour vous-même. N’ayez pas peur de couper les ponts avec les personnes négatives, car il arrive parfois que nous laissions de mauvaises personnes vivre à nos côtés pendant longtemps, même si elles ne sont pas agréables à vivre. Alors il faut couper tout contact (rires)! Et soyez gentil avec vous-même parce que vous le méritez.

« wildside » est disponible en téléchargement légal sur Itunes.