Harry Styles entre la pop et le R’n’B avec « Lights Up »

Alors que les rumeurs allaient bon train depuis quelques semaines, le britannique Harry Styles vient de prendre tout le monde de court en dévoilant un tout nouvel extrait. Un retour sur le devant de la scène qui fait suite à ceux de ses ex-camarades des One Direction. En tête de cortège, Louis Tomlinson avec « Kill My Mind », un titre fort et dense dans la plus pure tradition du rock britannique. À sa suite, Liam Payne avait crée la rupture en dévoilant « Stack It Up » et ses inspirations R’n’B, à mille lieues une fois encore de Niall Horan et son titre « Nice To Meet Ya » jouant sur un univers rock rétro à souhait.

Près de 2 ans après la sortie de son premier album solo, le dernier membre du groupe le plus populaire de Grande Bretagne se décide enfin à nous offrir du son neuf. En 2017, il avait créé la surprise en dévoilant « Sign Of The Times », une ballade rock puissante, sur fond de David Bowie et toutes les grandes icônes du rock. Éclectique et fourni l’album « Harry Styles » se présentait comme une collection de toutes les inspirations du chanteur, en passant par des titres plus personnels ou au contraire, explosifs.

Sans faire de bruit, Harry Styles a su cultiver le mystère autour de son grand retour. Sans laisser filtrer aucune information, difficile de connaitre la nouvelle direction empruntée par le chanteur. Du pur rock comme sur « Kiwi » ? Des rythmes doux de guitares à la « Sweet Creatures » ? Le secret est bien resté gardé, jusqu’au titre du single ! C’était sans compter sur l’armée de fans que comptent Harry. Perspicaces, ces derniers n’ont pas perdu de temps à repérer les différents posters portant l’inscription « Do You Know Who You Are ? – TPKW » dissimulés à travers le monde. Un indice que le britannique était sur le point de nous offrir quelque chose ?

Il semblerait bien que oui ! Avec « Lights Up », Harry Styles semble avoir amorcé sa mue. À mille lieues des rythmes forts de guitares ou des ballades pleines de bons sentiments, le chanteur nous propose un titre singulier, à cheval entre plusieurs univers, mais terriblement moderne. À bien y tendre l’oreille, on retrouve quelques accords de guitares en ouverture de morceaux, avant de plonger et basculer vers des inspirations R’n’B, où la voix de tête, presque en apesanteur, de l’artiste vient apporter de la légèreté aux beats marqués en fond de mélodie. Un univers que l’on aurait plus l’habitude de retrouver chez son compatriote Zayn Malik.

Point d’orgue de ce morceau de 2 min 58 seulement, le refrain qui se veut d’une douceur rare, et presque issu d’un autre titre. On peine à y retrouver le style du chanteur, mais cela sonne comme une prise de liberté osée et nécessaire. Un lâcher prise qui nous interpelle et qui résonne également comme un appel doucereux avant de retrouver les chœurs chaleureux et ce beat qui ne semble pas nous quitter d’une semelle.

Un titre qui interpelle aussi par son thème. Si le premier album regorgeait d’amour, ce deuxième opus, et notamment ce nouvel extrait, veut nous parler de rupture et de changement. « I’m sorry by the way / Never coming back down / Can’t you see? / I could, but wouldn’t stay / Wouldn’t put it like that / What do you mean? » nous chante Harry dans un clip où les corps se mélangent et où l’usage de psychotrope ne semble qu’a peine nécessaire. Un au revoir en musique grâce auquel le chanteur nous interpelle également sur le statut de célébrité. Avec ses « Do You Know Who You Are » et « Lights Up and They Know Who You Are », Harry Styles s’interroge sur cette image erronée, parfois des célébrités, parfois de nous-mêmes ou parfois d’une relation amoureuse.

Passer la surprise, il vous faudra sûrement plusieurs écoutes pour que l’oreille se fasse à ce nouveau style et à cette nouvelle direction. Pour autant, il ne serait pas juste d’affirmer que ce nouveau genre sera celui dans lequel Harry Styles se définira tout au long de son nouvel album. Déjà sur « Harry Styles », chaque titre avait su créer son propre univers, sans pour autant perdre l’unité. Réponse dans quelques mois donc…

« Lights Up » est disponible en téléchargement sur Itunes.