Ritournelle déchirante pour Waterparks avec « High Definition »

Seriez-vous passé a côté du phénomène Waterparks ? Fan de Fall Out Boy, Set It Off ou encore All Time Low, voilà un nouveau groupe qui devrait titiller votre côté emo. Un talent brut, énervé et terriblement audacieux qui s’est déjà dévoilé à travers deux albums. Le premier, « Double Dare » se présentait comme une introduction forte à leur univers avec des titres comme « Gloom Boys », « Dizzy » ou encore « Take Her To The Moon ». Des guitares omniprésentes, la voix puissante du chanteur et une batterie qui vient donner le ton et marteler avec force la volonté de Waterparks de se faire entendre. Nous étions prévenus !

Début 2018, Waterparks signait un retour en grande pompe avec « Entertainment », leur second opus. Armés de leur énergie, le trio originaire d’Houston nous avait offert un album bouillonnant, pleins de surprises et très diversifiés. Amateurs de pop, punk ou de ballade simpliste, le diable était dans les détails avec Waterparks comme en démontre les titres « Tantrum », « Lucky People » ou encore « We Need To Talk ».

Cette année encore, les trois garçons cultivent le secret autour de leur troisième opus « FANDOM »qui sera disponible le 11 octobre prochain. Si les premiers extraits laissent planer un air revanchard, sous forme de règlement de compte, ils ne laissent pas de doute quand à l’éclectisme de ce nouvel enregistrement. Si « [Reboot] » se présente comme un titre alternatif, « Watch What Happens Next » est lui dans la plus pure tradition punk-rock avec son explosion de sonorités et d’instruments.

Nouvel extrait, nouvelle direction artistique. Dans la lignée de « Lucky People », « 21 questions » ou encore « CryBaby », « High Definition » est l’un de ces titres tendres et durs à la fois, dont Waterparks et particulièrement Awsten Knight ont le secret. Derrière la mélodie lancinante et teintée d’une légèreté presque enfantine, les paroles laissent transparaître tout le désarroi dont le chanteur est la proie. Une jolie ritournelle relevée d’un rythme régulier et de quelques accords de guitares qui n’est pas sans nous rappeler les premiers succès du groupe « Never Shout Never », mêlés au titre de Owl City « Vanilla Twilight ».

« I know I’m not around enough to make me worth the wait / It’s like who wants to be close with someone who always goes away? / And even when they’re here it’s like (…) You’re so bad at loving people back”. Avec cette instrumental naïf, on en oublierait presque ce dont Awsten veut nous parler. Décrite comme « sa chanson favorite » et « celle dont il est le plus fier », « High Definition » fait le bilan de ses échecs et d’une relation qui ne mène nulle part. Quand l’envie d’aimer quelqu’un est là, mais que cette relation se révèle être une déception et vouée à l’échec. Un sujet universel, déjà évoqué par le groupe sur leurs précédents, mais qui se veut cathartique et nécessaire pour laisser de côté cette peine et aller de l’avant.

Un titre déchirant qui vient créer la rupture avec l’univers turbulent que le groupe était doucement en train de construire. De règlement de compte franc au regret sentimental, il n’y a qu’un pas que Waterparks semble prêt à franchir ! Une chose est sûre, terminé les bébés punk rockeurs, le trio affirme fièrement sa maturité nouvellement acquise et compte bien exposer clairement ses sentiments et ressentiments sur ce nouveau album. Réponse le 11 octobre !

« FANDOM » est disponible en pré-commande sur iTunes.