Billie Eilish tire la sonnette d’alarme dans le clip de « All The Good Girls Go To Hell »

Billie Eilish : un nom qui ne vous est certainement plus étranger. Du haut de son jeune âge, cette artiste américaine déchaîne aujourd’hui les foules avec ses titres éclectiques et sa voix enchanteresse. Que ce soit sur des morceaux doux comme « Ocean Eyes » et « When The Party’s Over » ou sur des titres plus excentriques comme « Bad Guy », Billie fait mouche à chaque fois. Toujours accompagnée de son frère Finneas, qui compose et produit à ses côtés depuis ses débuts, elle a su surprendre et faire sa place. À présent, elle entend bien faire entendre sa voix.

En effet, au mois de mars dernier, nous vous présentions « When We All Fall Asleep Where Do We Go? », son tout premier album studio : une compilation de surprises intrigantes, à commencer par sa couverture. Ainsi, sur « Bury A Friend », nous découvrions la vision d’un monstre caché sous un lit tandis que « Xanny » faisait référence à l’usage abusif du Xanax. En bref, un premier opus qui interpelle et bouscule les codes.

Aujourd’hui, Billie Eilish choisit de révéler le clip de « All The Good Girls Go To Hell ». À la première écoute, le morceau peut tout d’abord paraître très mystique. Le texte comprend effectivement de nombreuses références religieuses : « Lucifer », « God », « Heaven », « Devil »… Néanmoins, en y regardant de plus près, on comprend vite que le morceau fait directement allusion à la dégradation de notre environnement. Une sorte de « Earth » de Lil Dicky mais en beaucoup plus dark.

Le pré-refrain est par exemple assez explicite : « Hills burn in California / My turn to ignore ya / Don’t say I didn’t warn ya ». Et si vos doutes persistent, ils devraient vite s’envoler (sans mauvais jeu de mots) après le visionnage du clip qui reprend d’ailleurs des images de « Bury A Friend ». La vidéo apparaît alors comme une suite logique et le début est assez graphique, on vous aura prévenu.

Munie de ses nouvelles ailes gigantesques, Billie se noie dans une mare de pétrole avant d’en sortir et de voir les alentours s’embraser. Comme une cruelle impression de déjà vu, en particulier après les derniers incendies, qui détruisent des milliers d’hectares dans le monde chaque été. L’alerte est donnée, ces catastrophes ne doivent plus être ignorées.

Le clip se clôture sur un plan plus démoniaque encore : des silhouettes de femmes dansant dans les flammes que Billie observe, meurtrie. La jeune artiste nous avait déjà habitué à des vidéos sombres mais celle-ci prend un sens particulier et en devient encore plus puissante. À visionner sans plus tarder !

« All The Good Girls Go To Hell » est disponible sur iTunes.