« Must Have Been The Wind », le nouveau clip déroutant d’Alec Benjamin

Ses talents de parolier et de conteur ne sont plus à prouver. Et sa voix cristalline continue de nous faire vibrer. Après avoir affolé la toile avec « Mixtape 1 : America » et des titres tels que « Paper Crown », « I Built A Friend » ou « End Of Summer », Alec Benjamin a su revenir en force en novembre dernier. En effet, sa playlist, intitulée « Narrated For You », a bel et bien marqué les esprits. Son plus gros succès, « Let Me Down Slowly », a conquis les ondes internationales et une version en duo avec la jeune Alessia Cara a également été enregistrée.

Comme Alec Benjamin nous le confiait en interview, il aime écrire à propos de sujets peu abordés par d’autres. Pas de beat déchaîné ou de sonorités électroniques au programme. Sa musique est synonyme de douceur et de vérité. Sur son single « Boy In The Bubble », le chanteur de 25 ans a choisi d’évoquer un thème peu abordé dans l’industrie musicale : le harcèlement.

S’il a récemment sorti « Jesus In LA », retraçant ses espoirs et ses désillusions dans sa carrière musicale, Alec Benjamin revient aujourd’hui avec le clip de « Must Have Been The Wind », un single révélé antérieurement. Dans ce dernier, le jeune artiste s’attaque à un autre sujet sensible et inhabituel dans le monde de la pop : les violences domestiques.

Comme à son habitude, c’est une production épurée et sans fioritures que nous offre Alec Benjamin. Une invitation à se concentrer sur le texte, poétique mais finalement explicite : « I heard the voice of a girl / And it sounded like she’d been cryin » ; « Sweater zipped up to her chin« . Le morceau plante en effet ce décor : un jeune homme entendant des bruits suspects dans l’appartement du dessus et soupçonnant sa voisine d’être victime d’une relation abusive.

Cependant, si les paroles semblaient assez transparentes, le clip, lui, l’est beaucoup moins. Nous retrouvons tout de même les deux appartements mais pas de violence à l’horizon. Sur la toile, les théories fusent et sont nombreuses. Certains y voient une femme dansant pour oublier une relation toxique tandis que d’autres pensent que tout ça n’est qu’un rêve . Finalement, Alec fait ce qu’il sait faire de mieux. Faire danser notre cerveau et non nos pieds.

Après un passage acclamé aux Etoiles de Paris l’hiver dernier, Alec Benjamin se produira à nouveau dans la capitale française très prochainement à l’occasion du « Caught In The Middle Tour ». Rendez-vous au Trabendo le 25 novembre ! 

« Must Have Been The Wind » est disponible sur iTunes.