« Happiness Begins » : retour en force pour les Jonas Brothers

Sortez les jeans baggy et les téléphones à clapet car les Jonas Brothers sont prêts à nous faire voyager 10 ans en arrière. Si cette réunion près de 6 ans après la parution de leur dernier single « Pom Poms » paraissait inespérée, les frangins l’ont pourtant fait. Avec « Sucker », le trio a ravivé la flamme de toute une génération et s’est donné pour mission de donner un bon coup de frais et de jeune à l’industrie musicale.

Qui n’a pas passé des heures à écouter en boucle les premiers succès des Jonas Brothers ? « SOS », « When You Look Me In The Eyes » ou encore « Burnin Up », des titres devenus incontournables pour de nombreux fans et qui font figure de modèle dans le paysage pop. La recette du succès ? Des rythmes oscillant entre pop et rythmes rock et une énergie débordante, signe de la fougue de la jeunesse. Un cocktail explosif dont les Jonas Brothers ont le secret et qui a su mobiliser des foules de jeunes fans, prêts à vivre une expérience unique.

Après un break qui leur a permis de se ressourcer, se tester et mieux se retrouver entre frères, les Jonas Brothers sont aujourd’hui bel et bien de retour. Avec 14 titres au compteur, « Happiness Begins » se présente comme un album ambitieux, diversifié et résolument moderne. Un défi de taille pour la fratrie, 10 ans après la sortie de leur excellent dernier album « Lines, Vines and Trying Times ». Alors, pari réussi ? On vous en dit plus !

Bien connu des fans, l’opus s’ouvre avec le titre qui a signé leur grand retour, « Sucker ». Dans la plus grande tradition Jonas, le morceau nous propose un voyage entre les différents univers explorés par les garçons, mêlant habilement la pop à des rythmes plus électro, décidément dans l’air du temps. Si certains peuvent regretter et être nostalgiques du bon vieux temps, qu’ils se rassurent, les Jonas Brothers en ont encore sous le pied : batterie, guitares omniprésentes, ce qui fait l’essence même du groupe est toujours là ! Une belle entrée en matière pour montrer leur progression et leur envie d’aller de l’avant.

Changement d’ambiance avec le second extrait. Le moins que l’on puisse dire c’est que le titre porte très bien son nom. Sur une mélodie au fond rock, la légèreté prend très vite le dessus et l’on se laisse emporter par le flow chill qui coule avec simplicité. Sans grande démonstration, « Cool » prend de l’intensité sur le refrain, avant de retrouver un calme serein, sans perdre cette vibe très californienne et estivale qui se dégage de la composition. Ajoutez à cela un clip délirant, au bord de la piscine, façon bling-bling américaine et le tour est joué. Un intermède rafraîchissant avant de poursuivre l’écoute.

Sur « Only Human », on retrouve cette ambiance décontractée, à laquelle s’ajoute des touches jazz et funky. Un univers faussement rétro qui nous donne aussi une étrange impression de futurisme avec ce synthé qui vient donner le tempo et marquer le rythme tout au long du morceau, créant un air syncopé et entêtant. Encore une fois, le trio laisse place à la légèreté, laissant de côté les guitares lourdes de leurs débuts. Globalement, on retrouve cette même ambiance sur « I Believe ». Et cette fois c’est sûr, les Jonas Brothers optent pour la sensualité. Chaud, voluptueux, le morceau fait la part belle au romantisme des trois garçons : « Everywhere that I go, feeling you all around me / Now that I got you close, I’m alright / Baby, I didn’t know, but I’m glad that you found me /’Cause I’m seeing the most in your eyes, oh yeah, yeah ». À la limite des crooners, on se laisse envoûter par les rythmes aériens.

« Used To Be ». Voilà un titre qui capte notre attention et étonne. Dans sa construction, on retrouve des rythmes pop avec des pointes d’hip-hop, qui peuvent dérouter à la première écoute. Si Joe, Nick et Kevin ont avoué s’être inspirés de Post Malone et d’autres rappeurs du genre, le résultat est un curieux cocktail de différentes inspirations. En effet, sous ces airs urbains se trouvent également des percussions discrètes et ensoleillées. En définitive, on peine à identifier vers quelle voie s’est tourné le groupe en pensant ce titre.

Dans l’air du temps, « Every Single Time » se présente comme un hit taillé pour la période estivale avec sa rythmique et ses percussions à la fois discrètes et omniprésentes. D’un autre côté, « Don’t Throw It Away » est peut-être la pépite cachée de cet album. Si en surface la composition peut nous sembler un peu simpliste, la mélodie fournie bénéficie de ce côté addictif et catchy à souhait. Après tant de légèreté, cette explosion de saveurs et de rythmes est d’ailleurs la bienvenue ! Si le rock n’est toujours pas placé en première ligne, les Jonas optent pour un titre pop furieusement dansant, qui contraste avec le thème de la chanson : la nostalgie et la rupture.

Si vous étiez fans de « LoveBug », alors le prochain extrait de cet opus est celui qui saura le plus vous charmer. Tout en simplicité et sans fioritures, les Jonas Brothers font, avec « Love Her », ressortir tout leur romantisme et laissent leurs voix faire le travail. Quelques accords de guitare, une basse discrète, des vocales pures, il n’en fallait pas plus pour nous convaincre. Une ambiance qui colle aux paroles qui transpirent elles aussi d’amour : « Cause when you love her / No matter the fight you know she’s always right / And it’s alright / And they say love can hurt / But seein’ her smile can get you every time ».

Si « Happy When I’m Sad » s’ouvre une ambiance très décontractée, on est très vite rattrapés par une mélodie enjouée et ultra-positive digne d’un titre de « Michael Bublé ». Une joie qui fait également écho au titre de cet opus « Happiness Begins » : après une période sombre, les trois frères se tournent désormais vers un avenir apaisé. encore une fois, on retrouve ici un titre à double message, mais pas question pour les Jonas de se laisser gagner par la morosité !

Retour à une ambiance feel-good avec « Trust ». On oserait même desceller un mélange de soul et de funk dans ce titre avec ses cuivres puissants qui viennent tapisser le fond de cette mélodie et apporter une nouvelle profondeur. On regretterait presque que les trompettes ne prennent pas plus de place et d’amplitude tant elles rendent le morceau unique. Un rythme syncopé et faussement nonchalant qui trouvera forcément son public.

Avec « Strangers », les Jonas Brothers nous proposent une composition pleine de relief, comme sortie des années 90. Il y a quelque chose d’infectieux dans le caractère simple de la mélodie, portée par un battement omniprésent et une mélodie en deux temps, qui s’efface pour mieux revenir en force sur les refrains explosifs qui nous en mettent plein les oreilles. Avec son tempo ultra rapide et ses rythmes de guitare à l’ambiance vintage, « Strangers » est une vraie pépite musicale.

Ce n’est pas un secret, les trois frères sont désormais tous mariés. Dernier à avoir sauté le pas, Joe, qui a dit « oui » à Sophie Turner, l’actrice emblématique de Game Of Thrones. Plus amoureux que jamais, il nous offre aujourd’hui « Hesitate », une ballade romantique pop, véritable déclaration d’amour à sa compagne. « I will take your pain / And put it on my heart / I won’t hesitate / Just tell me where to start / I thank the oceans for giving me you / You save me once, and now I’ll save you too / I won’t hesitate for you. » Un morceau à cœur ouvert qui possède toute la puissance nécessaire pour nous émouvoir et devenir notre favori !

On le sait, les Jonas ont eu besoin de temps pour se retrouver et réapprendre à être ‘frères’ avant ‘collègues’. C’est avec « Rollercoaster » que Joe, Nick et Kevin font le bilan de ces années passées, de leurs débuts à la séparation, puis les retrouvailles presque inespérées. En définitive, on découvre un titre enjoué, comme un écho au plaisir que prennent les 3 garçons à rejouer ensemble et à la joie qu’ils ont de retrouver la scène. Une métaphore des montagnes russes justement utilisée et une mélodie qui alterne entre puissance et calme bouillonnant. Comme si l’envie de revenir les titillait depuis déjà un certain moment. De quoi mettre un point d’honneur et signer une dernière fois leur grand retour !

Pour refermer ce nouvel opus, on retrouve de la légéreté avec « Comeback ». Fédérateur, vaporeux, aérien, plein de surprises,… Une ballade pop délicieuse qui tire doucement sur notre corde sensible. On y reconnait bien le talent de la fratrie, à produire des titres qui ont de l’envergure et de la puissance, tout en gardant cette douceur et une certaine pureté. On apprécie d’autant plus le titre symbolique de ce dernier titre, « Comeback ». 

Avec 14 titres, les Jonas Brothers relèvent haut la main le défi de produire un album diversifié et plein de surprises. Pop, rock, ballades, funk… Autant d’éléments qui nous prouvent que le trio a grandi, su évoluer et surtout, se nourrir de ses différentes expériences au cours de ces 6 dernières années. Une pause qui aura donc été plus que bénéfique pour Joe, Nick et Kevin ! Un presque sans-faute qui saura ravir les fans de la première heure, comme les petits nouveaux.

« Happiness Begins » est disponible en téléchargement sur iTunes.