Shawn Mendes confesse son amour avec « If I Can’t Have You »

À seulement 20 ans, Shawn Mendes s’est déjà imposé comme l’un des artistes les plus populaires de sa génération. Avec ses titres pop et ses ballades mélancoliques, et en seulement quelques années, le jeune Canadien s’est trouvé une place de choix sur la scène musicale internationale. Un succès qu’il doit d’abord à ses premiers opus « Handwritten » et « Illuminate », portant des titres comme « Something Big », « Stitches » ou encore « Mercy » au rang de véritable tubes.

Il y a presque tout juste un an, Shawn Mendes venait asseoir sa réputation avec un troisième album éponyme, comme une révélation. Plus funk et assumé, « Shawn Mendes » était introduit par le vulnérable « In My Blood », suivi du singulier « Lost In Japan ». Un condensé pop charmeur, qui laissait place à toute la palette musicale du chanteur.

Aujourd’hui, loin des ballades amoureuses, Shawn nous revient avec un titre au tempo enjoué et joyeux, qui se construit en deux temps. Inspiré par les plus grands succès de Justin Timberlake, on se délecte de l’esprit jazzy-pop qui traîne tout au long du titre. Si les couplets laissent place à la voix du Canadien avec leur mélodie discrète et presque absente, les refrains viennent, eux, secouer l’ensemble et apporter du relief. La guitare vient également donner le ton, sans en faire trop, et marquer le rythme. On apprécie et salue également les chœurs en fond de mélodie, qui viennent apporter de la chaleur à l’ensemble.

Sur cette composition, l’artiste vient pourtant nous parler d’un amour désespéré. Loin de sa bien-aimée, Shawn se languit et ne peut s’empêcher de penser à elle. Un amour obsessionnel et un brin encombrant à bien l’écouter, « I can’t write one song that’s not about you / Can’t drink without thinking about you / Is it too late to tell you that / Everything means nothing if I can’t have you? ». Coincé, incapable de passer à autre chose et d’avancer, le Canadien a bien du mal à se remettre de cette relation et nous le raconte en chanson.

Dans l’ensemble, Shawn nous propose un titre aux antipodes des précédents mais qui fonctionne bien par sa structure. Si la mélodie peut sembler répétitive, on se prend vite au jeu et on se laisse facilement entraîner par le rythme syncopé. Un bonheur n’arrivant jamais seul, Shawn en a également profité pour dévoiler le clip accompagnant le titre. Un visuel simple, tourné en plan séquence, dans lequel il nous emmène sur un plateau de tournage, parfois seul, parfois accompagné. Sans fioritures, le chanteur joue de ses charmes de la plus simple des manières.

Une surprise de dernière minute qui semble ravir les fans. Après son passage à l‘AccorHotels Arena en mars dernier, reste à savoir s’il reviendra pousser la chansonnette sur les scènes de France très bientôt !

« If I Can’t Have You » est disponible en téléchargement légal sur iTunes.