Lauv prisonnier des écrans dans le clip de « Drugs & The Internet »

Après un premier EP en 2015, intitulé « Lost In The Light », Lauv, de son vrai nom Ari Staprans Leff, se démarque grâce à ses singles à succès, « I Like Me Better » et « The Other ». Le jeune auteur-compositeur-interprète américain nous propose alors un son électronique et pop plein de nuances et de profondeur. Il collabore également avec Cheat Codes et Demi Lovato sur le titre « No Promises », ainsi qu’avec Charlie XCX sur le très efficace « Boys ». Enfin, l’année dernière, l’artiste révèle « I Met You When I Was 18 », une playlist permettant à son public de découvrir, ou redécouvrir, l’ensemble de ses chansons. Une suite logique qui a tout de même récolté un nombre impressionnant de streams !

Lors d’une interview, Lauv nous avait d’ailleurs confié vouloir continuer sur cette lancée et « dévoiler une plus grande part de sa personnalité » dans son futur album, que nous attendons avec impatience. En attendant ce tout premier album, « How I’m Feeling », de nouvelles collaborations ont su nous tenir en haleine: « There’s No Way » aux côtés de Julia Michaels et « I’m Tired » avec Troye Sivan, en janvier dernier.

Ayant toujours abordé des sujets assez intimes, Lauv se penche aujourd’hui sur les dérives de la société actuelle avec son premier single « Drugs & The Internet ». Un morceau très cher à son cœur puisqu’il se trouvait dans une période assez sombre de sa vie au moment de l’écrire. En effet, il révèle à travers ce titre son combat contre son anxiété et des sentiments de vide et de dépression, qu’il a pu surmonter grâce à la musique.

À travers « Drugs & The Internet », Lauv montre aussi les conséquences que peut engendrer la surconsommation des réseaux sociaux et des écrans qui dominent aujourd’hui notre environnement. Comme une thérapie, il revient sur cette obsession de vouloir contrôler son image sur Internet.

Dès les premières notes, Lauv démontre ses talents de chanteur en voix de tête. Une voix qui pourrait d’ailleurs rappeler celle de James Bay, qui a lui aussi récemment rejoint Julia Michaels sur un morceau : « Peer Pressure ».

Arrive ensuite un refrain très efficace et entraînant, porté par un clip décalé et aussi coloré que la chevelure de Lauv. Une sorte de monde parallèle reflétant parfaitement les dangers d’Internet, où les gens, réunis autour d’une table, ne communiquent plus : « I traded all my friends for drugs and the internet« . Un petit clin d’œil à Snapchat et ses nombreux filtres s’est également glissé dans la vidéo !

Surprise finale, Lauv est en fait prisonnier de son écran et nous laisse sur cette réflexion avec une jolie mise en abîme. « Drugs & The Internet », moins électronique que son grand succès « I Like Me Better », est tout aussi réussi et nous donne un premier aperçu de son premier album studio.

Après s’être produit au Yoyo de Paris en septembre dernier, Lauv a d’ores et déjà annoncé une nouvelle date parisienne : il vous donne rendez-vous au Trianon le 2 novembre prochain pour un concert exceptionnel à ne pas manquer !

« Drugs & The Internet » est disponible en téléchargement sur iTunes.