Découvrez « Sing To Me Instead », le premier album de Ben Platt, artiste aux multiples talents

Ben Platt, le prodige de Broadway, se lance à notre plus grand plaisir dans une carrière musicale avec son premier album « Sing To Me Instead ». Après avoir interprété plusieurs rôles sur les planches dont le rôle titre de Dear Evan Hansen et s’être fait un nom au cinéma en rejoignant le casting de la comédie musicale Pitch Perfect, le jeune artiste nous fait maintenant découvrir son univers en musique.

Avec déjà une première tournée nord-américaine de prévue, Ben Platt s’est fait une joie de teaser ce premier opus, produit par Jennifer Decilveo qui a notamment signé de nombreux morceaux de la belle Anne-Marie. Avant sa sortie, il a ainsi révélé pas moins de quatre titres qui figurent en tête de la tracklist, composée de 12 chansons. Après vous avoir présenté ce talent brut au début du mois, On The Move vous dit aujourd’hui tout sur ce petit bijou de la pop !

Le clip de « Bad Habit » a ainsi été révélé il y a un mois. Une chanson touchante s’ouvrant sur un premier couplet au piano avant de monter en puissance, de façon crescendo jusqu’aux dernières notes. Le morceau met alors parfaitement en valeur la voix pleine et riche de Ben Platt.

« Bad Habit » évoque une relation toxique, de laquelle quelqu’un serait sorti mais ne pourrait s’empêcher d’y repenser et d’y retourner. Une véritable dépendance qui est clairement exprimée dans les paroles : « Bad habit, I know / But I’m needin’ you right now / Can you help me out?« . Dans le clip, Ben Platt apparaît donc seul tout au long de la vidéo, avant de finalement retrouver son amant.

Si le premier single le suggérait déjà à la fin, le deuxième, « Ease My Mind « , le confirme : Ben Platt a en effet choisi de révéler son homosexualité au grand public à travers cette magnifique ballade. Une fois de plus, nous retrouvons un texte on ne peut plus honnête abordant également le fait de devoir vivre et faire face à l’anxiété, quand seul l’être aimé semble pouvoir nous apaiser : « Darling, only you can ease my mind / Help me leave these lonely thoughts behind« . Des sonorités jazzy viennent ajouter de la profondeur au morceau tandis que Ben Platt nous montre une nouvelle fois la puissance de sa voix.

Ben Platt a ensuite révélé « Grow As We Go », une nouvelle ballade pleine de tendresse. Une production plus épurée que les précédentes qui laissent les paroles prendre une résonance particulière. Concernant le clip, on y retrouve alors le jeune artiste face caméra, laissant ses émotions prendre le dessus, ainsi que deux danseurs contemporains.

Comme Ben Platt l’explique lui-même, ces trois premiers titres forment une seule et même histoire. En effet, si l’on regarde les trois clips à la suite, le dernier plan de »Bad Habit », en noir et blanc, introduit « Ease My Mind ». On y retrouve d’ailleurs le même acteur. Puis l’artiste américain revêt une veste afin d’aller tourner une nouvelle vidéo : celle de « Grow As We Go ».

Enfin, nous avons pu découvrir « Temporary Love », en troisième position sur l’album : des premières notes au piano qui caractérisent la musique de Ben Platt, très vite rattrapées par des percussions et un rythme marqué. Un nouveau morceau plus qu’efficace, une nouvelle fois porté par un clip touchant dans lequel plusieurs couples se montrent leur amour.

Tout premier titre exclusif de l’album, « Honest Man » est une chanson très honnête, sans mauvais jeu de mots. Ben Platt s’est en effet inspiré d’une de ses relations sérieuses avec un homme qui n’était malheureusement pas encore à l’aise avec son homosexualité et qui ne voulait pas rendre cette histoire publique. Cette frustration est parfaitement retranscrite dans le titre. Piano, percussions et chœurs : Ben monte en puissance tout au long du morceau pour finir en apothéose avec des notes impressionnantes.

« Hurt Me Once » évoque ensuite une relation qui ne fonctionne plus et tourne en rond car personne ne veut l’admettre et prendre la responsabilité de rompre, ce qui, selon Ben Platt, « peut être beaucoup plus douloureux que d’avoir cette conversation très difficile ». Le piano rejoint cette fois-ci des accords de guitare mélancoliques qui viennent porter ce cri de détresse : « If you have to hurt me, hurt me once / If you have to end it, get it done ».

Finies les relations compliquées et toxiques. Place maintenant au renouveau et à l’amour propre avec « New« , sur une mélodie saccadée au piano qui donne toute sa force au morceau. Besoin de motivation ? « New » est la chanson idéale pour prendre un nouveau départ. Toutefois, cela peut être une étape difficile à franchir, comme nous le montre « Better » : se retrouver avec soi-même et ne plus exister à travers quelqu’un. Cette jolie ballade s’ouvre sur une production plus épurée que les titres précédents mais se clôture tout de même sur des chœurs puissants et des percussions plus présentes.

Avec « Share Your Address », Ben Platt joue la carte de l’humour et se projette beaucoup trop dans une relation qui vient tout juste de naître. Partager la même adresse, comme l’indique le titre de la chanson, mais aussi passer du temps avec les beaux-parents ou être la personne à contacter en cas d’urgence… Le morceau est bien sûr à prendre au second degré. Une dose de fraîcheur que l’on savoure volontiers !

Séquence émotion avec « In Case You Don’t Live Forever ». Ce titre est en réalité dédié à son grand oncle qui faisait également partie de la communauté LGBTQ+. Malheureusement, Ben n’a pas eu la chance de beaucoup se confier à lui avant son décès car, plus jeune, il préférait cacher son orientation sexuelle. Un piano-voix des plus sincères pour rattraper le temps perdu et finalement, un message universel qui saura vous toucher en plein cœur.

« Older » apparaît donc comme une suite logique. Ne plus penser au futur et ressasser le passé mais se concentrer sur le moment présent : il s’agit là du message carpe diem véhiculé par le titre. Enfin, « Run Away » vient couronner ce premier album tout en rendant hommage aux parents du jeune artiste et à leur relation qu’il a toujours prise pour exemple. Bercés par un piano, très vite rejoint par des violons, il n’y a plus qu’à écouter leur belle histoire et se laisser rêver.

Ben Platt signe donc un premier album tout en sincérité et en profondeur, porté par des productions riches aux sonorités jazzy, qui viennent sublimer la voix de l’artiste. Un conseil, gardez un œil sur ce comédien de Broadway qui promet une brillante carrière dans l’industrie de la musique !

« Sing To Me Instead » est disponible en téléchargement sur iTunes.