Des studios au devant de la scène : rencontre avec Emily Warren

Vous ne la connaissez peut-être pas encore, mais Emily Warren vous a tous déjà séduit à travers de nombreux hits dont elle a le secret. Et oui, l’auteure-compositrice américaine de 26 ans a participé à l’écriture de « New Rules » de Dua Lipa, « Masterpiece » de Jessie J ou encore « No More Sad Songs » des Little Mix – le girlsband qui célèbre la femme dans son dernier single. Emily Warren fait maintenant ses débuts en tant qu’interprète et le moins que l’on puisse est que la jeune femme est une grande passionnée ! Composé de 11 chansons, « Quiet Your Mind » est un premier album dont elle est très fière. A écouter d’urgence ! 

© Pam Charbit

 

On The Move : Salut Emily ! Tu as commencé ta carrière en tant qu’auteure-compositrice en écrivant pour des artistes de renom comme Shawn Mendes ou Jessie J et, maintenant, tu sors ton propre album solo. Comment s’est passée cette transition :  être auteure-compositrice puis devenir artiste à plein temps ?

Emily Warren : Ça s’est bien passé ! C’était beaucoup de travail, beaucoup plus que d’écrire des chansons en studio. Mais la récompense est incroyable ! C’est ma propre vision, mes propres titres, ma propre production et ma propre voix. Mais ça en valait vraiment la peine. C’était génial, pas mal d’artistes avec qui j’ai travaillé m’ont beaucoup soutenu, ce qui est génial.

On The Move: Et comment cet amour pour l’écriture a-t-il commencé ?

Emily Warren : Mon père est très branché musique et a un groupe avec lequel il joue pour le plaisir. Il m’encourageait toujours à prendre des leçons pour jouer d’un instrument et j’ai eu un professeur de piano qui était auteur-compositeur et qui m’a montré comment écrire des chansons. Je suis complètement tombée amoureuse et le suis toujours depuis !

On The Move : Alors tu as décidé de foncer et d’en faire ton métier ?

Emily Warren : Oui. J’ai commencé à écrire tout le temps alors que j’étais encore beaucoup trop jeune pour penser à une carrière et c’est arrivé comme ça. J’ai eu énormément de chance !

On The Move : C’est génial de faire de sa passion un travail à plein temps !  Et comment ces expériences avec tous ces artistes ont-elles façonné l’écriture de ton propre album ?

Emily Warren : Exactement ! J’ai appris beaucoup de choses que je n’aurais pas apprises sans écrire avec d’autres personnes. J’ai découvert l’art de la chanson pop et ai appris à me concentrer sur ce qu’il y a de plus important à dire au lieu d’avoir pleins de paroles en vrac comme avant. Aussi, j’essaie toujours de faire ressortir l’honnêteté de chaque artiste avec qui je travaille. Donc, quand j’ai commencé à écrire mon album, j’ai appliqué cette technique sur moi en quelque sorte. C’était un réel challenge et quelque chose d’effrayant mais ça a été génial !

On The Move : L’album est donc principalement inspiré de tes expériences de vie ? Ou bien as-tu essayé de te mettre à la place de quelqu’un d’autre et d’imaginer des histoires?

Emily Warren : Oui, vraiment. Je pense que, lorsque j’écris pour d’autres personnes, j’imagine des choses oui mais… dans cet album, chaque mot est authentique. C’est comme un journal intime que tout le monde peut lire ! Alors oui, je me suis vraiment inspirée d’expériences réelles.

On The Move : As-tu ressenti une certaine pression avant la sortie de l’opus ?

Emily Warren : Oui, pas mal de pression ! J’ai essayé de satisfaire les attentes et je me sens fière de l’album. Donc, quoi qu’il arrive après ça, ça ira. C’était vraiment une source de pression car les gens ont entendu ma voix sur d’autres choses et là c’est un peu comme si c’était MON truc… Mais les réactions ont été incroyables !

On The Move : Oui, j’en suis certaine. C’est un très bon album,  j’ai adoré ! Tu es maintenant sous la lumière des projecteurs : on peut te découvrir en tant qu’interprète et plus seulement en tant qu’auteure. C’est une nouvelle étape dans ta carrière. Est-ce que tu prévois quelques concerts ? Quels sont tes prochains projets ? A quoi peut-on maintenant s’attendre?

Emily Warren : Merci beaucoup ! Alors, deux dates sont prévues : une à Los Angeles au Moroccan Lounge le 5 novembre et une à New York le 7 novembre. J’ai tout un groupe avec moi et on joue l’intégralité de l’album, ce sera génial. C’est la première fois que je suis en tête d’affiche, je suis tellement excitée ! Je suis hyper impatiente ! Les gens achètent des billets et je suis genre aaaaaaah (rires).

On The Move : Ils viennent pour moi ! (rires)

Emily Warren : C’est exactement ça (rires).  J’ai déjà joué avec The Chainsmokers et j’ai fait des festivals, ce qui est incroyable, mais c’est comme si les gens n’étaient pas vraiment là pour me voir moi. Ils viennent pour les voir et je fais partie du show. Maintenant, les gens viennent pour moi. C’est vraiment incroyable ! Mais, à côté de ça, j’écris toujours pour d’autres personnes, alors vous pouvez aussi vous attendre à plus de chansons.

On The Move : Avec qui as-tu écrit récemment ?

Emily Warren : J’ai fait des trucs avec David Guetta, Clean Bandit, Rita Ora, Backstreet Boys… Un tas de trucs ! Ecrire pour les autres est quelque chose que j’adore et que je n’arrêterai probablement jamais de faire.

On The Move : Backstreet Boys waouh ! Que penses-tu du monde de la musique en ce moment? En terme d’écriture et surtout en ce qui concerne les femmes, avec la montée en puissance de jeunes auteures-compositrices comme toi ou Starrah par exemple. 

Emily Warren : Je pense que c’est une période formidable dans l’histoire de la musique, non seulement pour les femmes compositrices, mais aussi pour beaucoup d’auteurs qui sortent des projets cette année. J’ai l’impression que beaucoup de choses changent, notamment ce que les gens disent dans les chansons pop. C’est tellement cool de voir à quel point ces changement sont positifs. Les gens vont au-delà de l’idée qu’ils se faisaient d’un artiste avant, l’idée d’artiste est davantage vue comme un ensemble.

On The Move : Oui, comme avec Spotify qui affiche les crédits pour mettre les auteurs-compositeurs en avant. Plus d’importance est accordée au travail d’écriture. Pourquoi avoir choisi le nom « Quiet Your Mind » comme titre de l’album ?

Emily Warren : C’est vrai. « Quiet Your Mind » fait parties des paroles de la chanson « The Point ». Je suis quelqu’un qui cogite tout le temps. Je réfléchis constamment, ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise chose. C’est souvent une mauvaise chose. En choisissant « Quiet Your Mind » comme titre, je savais que je le verrai souvent. C’est comme si je me rappelais à moi-même de me détendre un peu et d’appuyer sur pause.

On The Move : Je vois ce que tu veux dire ! J’ai remarqué que tu travailles toujours avec Scott Harris. Vous êtes collègues depuis un bon moment. Alors, comment avez-vous travaillé ensemble pour cet album ?

Emily Warren : Scott est la première personne avec qui j’ai écrit une chanson. Il est incroyablement talentueux et me pousse toujours à faire mieux, ce qui est génial. Quand est venu le moment de créer cet album, il y avait deux chansons pour lesquelles je savais dans quelle direction aller et il avait toutes les deux écrites avec moi. Il s’est libéré pendant quelques semaines et a écrit sur presque toutes les chansons. C’est le meilleur !  C’est un de mes meilleurs amis, nous avons grandi avec les mêmes managers, c’est génial de partager ça avec lui.

On The Move : C’est génial, travailler avec des amis est toujours plus amusant. Et comment décrirais-tu cet album au niveau des paroles et des mélodies ?

Emily Warren : Exactement. Tout est une question de paroles et d’histoires pour moi et, du point de vue des mélodies, je pense que le plus important est de porter les paroles. Comme je l’ai dit, les paroles sont des histoires vraies, des choses qui se sont réellement passées. La production est probablement un peu différente de ce que je fais d’habitude, un peu plus organique peut-être, simplement pour soutenir les chansons.

On The Move : Et y a-t-il une chanson à laquelle tu te sens particulièrement attachée dans cet album ?

Emily Warren : On me pose souvent cette question et c’est tellement difficile d’y répondre parce que je les aime toutes ! Mais « Not Ready To Dance », la dernière chanson de l’album, est la seule qui soit acoustique. Scott et moi l’avons écrite il y a quatre ou cinq ans. Je l’ai gardée pendant tout ce temps et j’attendais de sortir un album pour la mettre dedans. J’adore cette chanson, l’histoire qu’elle raconte et toute sa structure… Je suis vraiment fière de ce titre !

On The Move : Et quels artistes écoutes-tu en ce moment ?

Emily Warren : Récemment, j’ai beaucoup écouté l’album de Teyana Taylor, celui que Kanye a produit. Il y a aussi d’autres albums que j’adore comme celui de SZA et quelques autres qui sont sortis cette année qui prennent de la distance par rapport aux normes et à la structure pop. Ils ont été très inspirants.

On The Move : SZA, j’adore ! Elle est tellement géniale en concert aussi ! Est-ce que tu la connaîtrais par hasard ?

Emily Warren : Géniale oui ! Et oui, je la connais. Elle est ouf !

On The Move : Que peut-on attendre du concert au Moroccan Lounge ?

Emily Warren : Ce sera la première fois que je ferai quelque chose comme ça. (rires) Alors, ce sera intéressant ! Je suis tellement excitée à l’idée de me produire sur scène. Je pense que ça va être vraiment amusant.

On The Move : Et que pouvons-nous te souhaiter pour l’année prochaine ?

Emily Warren : Avec un peu de chance, encore plus de ce que je fais actuellement. J’aimerais continuer à écrire des chansons, à faire de la musique et à m’amuser !

On The Move : Oui, tant que tu t’amuses et que tu aimes ce que tu fais, tu ne peux qu’être au top. Merci Emily !

Emily Warren : Exactement, merci beaucoup !

 

« Quiet Your Mind » est disponible en téléchargement sur iTunes.