Laissez-vous emporter par l’univers du jeune Conan Gray 

Il y a des talents surprenants, tapis dans l’ombre, qui ne demandent qu’à être découverts et entendus. Pour eux, il est alors possible de se tourner vers les réseaux sociaux et plus particulièrement YouTube, fabuleux tremplin pour les jeunes artistes en devenir. Dodie, Shawn Mendes, Carly Rae Jepsen ou encore Ed Sheeran, tous ont avant tout bénéficié d’une visibilité digitale, avant de squatter pendant de longues semaines les ondes radios du monde entier. Qui ne fredonne pas encore « Call Me Maybe » ou encore « Drunk » ?

Dans la lignée du sud-africain Troye Sivan, c’est aujourd’hui Conan Gray qui fait parler de lui sur la toile. Et puisque le talent n’attend pas le nombre des années, à seulement 19 ans, ce texan a déjà tout d’un grand. Lifestyle, vlogs mais surtout covers et chant, Conan Gray excelle dans tous les domaines et a réussi en 9 ans à se constituer une communauté fidèle, prête à le suivre dans tous ses défis et aventures. Soucieux de montrer l’exemple, le jeune homme s’applique dans chacune de ses vidéos à imposer son style et à défendre les causes qui lui sont importantes comme par exemple la cause LGBTQ+. Même si rien n’est jamais parfaitement parfait pour sa génération, Conan Gray semble bien en avoir conscience :

« Il y a tellement de choses que j’ai dites qui, à y repenser, étaient ignorantes ou maladroites. C’est une chose que je déteste sur internet, mais c’est comme ça. J’ai appris au fil du temps que je n’avais pas l’obligation de tout dire. Que je pouvais garder des choses pour moi, mais que je devais être vigilant avec ce que je disais ou faisais, car ça aura toujours un impact sur ma communauté. J’ai pris cette responsabilité assez jeune en fait. » 

Côté chanson, Conan Gray nous étonne d’abord par sa grande maturité. Du haut de ses 19 ans, il fait notamment preuve d’une fraîcheur et d’une douceur qui n’est pas sans nous rappeler cette fois-ci un autre de nos petits prodiges, Matt Wills, le chanteur britannique à la voix d’or.  Son premier titre, « Idle Town » semble d’ailleurs être celui de l’évidence. Avec sa voix vaporeuse, Conan nous emporte dans son univers sucré, léger, teinté d’une pointe de romantisme et résolument vintage. Avec quelques pièces 90s et un style inégalable, le jeune texan irradie de cette attitude cool, qui transparaît également dans ses textes. A bien y regarder, son univers est d’ailleurs teinté de toutes ses inspirations et talents : chant, dessin, peinture, musique… Conan est l’artiste de tous les talents ! Nous vous invitons d’ailleurs, entre deux écoutes, à aller visionner sa vidéo sur son portfolio artistique tant ce garçon est bluffant et doué. 

Comme un pied de nez aux idées reçues sur les jeunes adolescents américains, Conan décide de vivre sa vie et de se forger ses propres expériences. Entouré de ses amis, souvent présents dans ses clips, le chanteur laisse libre court à sa création, quitte à parfois expérimenter de nouvelles choses. De la douceur, oui, mais pas que ! Sur « Grow », Conan Gray se montre à la fois vulnérable et plus hargneux. Un déménagement en Californie, une page qui se tourne, l’espoir, presque une libération… voilà de quoi le jeune artiste nous fait part dans ce titre à la rythmique addictive, en deux temps, qui alterne entre sonorités aériennes et refrain syncopé à la mélodie forte. Sans fausse note, le texan se fait porte-parole de toute une génération.

Tout dernièrement, Conan Gray nous a présenté « Generation Why », un titre 100% inédit qui nous montre encore une fois une nouvelle facette du chanteur. Hypnotique, latent, alternatif, mais toujours porté par cette voix si particulière pleine de puissance et très douce, le morceau bénéficie d’un refrain enveloppé d’une épaisse couche aérienne qui emmène le tout et laisse facilement place à la légèreté des couplets, simplement menés par un battement régulier et quelques instruments bien dissimulés.  A bien y tendre l’oreille, on entendrait presque de lointains échos de « Wild » de Troye Sivan ou encore Wallows et Loladre.

Inspiré par les 80s, qui semblent faire leur grand retour comme le prouve la tendance Stranger Things ou encore le clip rétro-futuriste de Muse pour « Pressure », Conan Gray se montre aussi très lucide et porte un regard mature sur son avenir et le monde dans lequel il évolue en tant qu’artiste. Son rêve pour la suite ? Produire son premier EP, puis un album 100% personnel. Et à en croire les derniers messages du jeune chanteur, il y a fort à parier que nous n’aurons plus à attendre très longtemps pour découvrir toute l’étendue de son univers !

Retrouvez Conan Gray sur YouTube, Twitter et Spotify !