Rencontre avec le soulman britannique Samm Henshaw ! 

Son nom vous est certainement familier si vous suivez avec attention l’actualité de la scène musicale britannique. Tout droit venu de Londres, l’auteur, interprète et producteur de 24 ans Samm Henshaw est bien parti pour laisser sa marque dans l’industrie. Après avoir fait les premières parties de James Bay ou Chance The Rapper, l’artiste a tendu la main à son American Dream en signant avec Epic Records aux USA. Un nouveau chapitre commence donc pour ce soulman au flow impeccable. Il est alors grand temps de vous pencher sur le cas Henshaw, avant que son succès ne s’impose littéralement à vous !

© Heather Koepp pour On The Move

On The Move : Salut Samm ! Merci d’être avec nous aujourd’hui. Peux-tu nous dire comment tu as commencé dans la musique ?

Samm Henshaw : Bien sûr !  J’ai toujours été intéressé par la musique et ai toujours joué d’un instrument. Il y avait tout le temps de la musique à la maison. À l’âge de 4 ans, j’ai vu de nombreuses personnes jouer à l’Église et ça m’a donné envie de faire de la batterie. Vers l’âge de 13-14 ans, j’ai fini par apprendre le piano, et plus tard, la guitare. Puis, je me suis accompagné par le chant et j’ai décidé d’étudier la musique à l’université. Ça a juste toujours fait partie de ma vie.

On The Move : Donc, tu as toujours su que tu allais faire de la musique ton métier ?

Samm Henshaw : Tu sais ce qui est bizarre ? Je savais que j’étais bon là-dedans donc j’ai plus ou moins pris ça pour une échappatoire parce-que je ne pensais pas être capable de faire quoi que ce soit d’autre. Mais pour autant, je ne m’attendais pas à bâtir une carrière et faire tout ce que je fais aujourd’hui. À l’origine, j’ai étudié la musique pour devenir professeur. J’ai rencontré mon manager un peu par hasard à travers ça, et me voilà !

On The Move : Tu es originaire de Londres. Que penses-tu de la scène musicale en Grande-Bretagne ? 

Samm Henshaw : Il y a énormément de talents britanniques, et les choses leur réussissent en ce moment ! Il y a une véritable diversité dans cette scène musicale qui n’existe pas ailleurs, parce-qu’il y a ce melting-pot, toutes ces cultures et influences différentes. C’est une scène qui vibre !

On The Move : Tu as récemment signé avec Epic Records aux États-Unis et passes plus de temps sur le territoire américain qu’avant. Cela fait-il évoluer ta musique ?

Samm Henshaw : Depuis que j’ai signé là-bas, je pense que mon esprit est plus ouvert à l’étendue des possibilités qui pourraient s’ouvrir à moi. Je pense plus « grand » maintenant qu’auparavant. Quand j’étais à Londres – enfin, j’y vis encore mais quand même (rires) – mes process était beaucoup plus lents et mes projets moins ambitieux que maintenant avec Epic.

On The Move : Tu peux nous raconter un peu l’histoire de ton single « How Does It Feel? » ?

Samm Henshaw : J’étais en session avec deux amis, dont Josh Grant qui a produit la chanson. On échangeait quelques idées puis on est sortis chercher à manger et j’ai commencé à penser aux accords de « How Does It Feel? » et à chanter la ligne « How does it feel to be loved ? ». Tout le monde m’a demandé : « Qu’est-ce-que c’est ? C’était cool mais que veux-tu faire avec ça ? ». J’ai fini par penser que « How Does It Feel? » pourrait raconter l’histoire de quelqu’un essayant de comprendre le concept de l’amour, à travers diverses rencontres. Les gens parleraient de tendresse, de patience, de toutes ces choses positives. Mais, on se rendrait aussi compte que nos actions sont parfois à l’opposé de tout ça. L’idée est vraiment d’exprimer à quel point on aime parler d’amour, et les réactions que cela produit.

© Heather Koepp pour On The Move

On The Move : Dans ce titre, une des lignes dit :  » Si je dois acheter l’amour, alors je n’en veux pas. » Dans notre société actuelle, penses-tu que les gens sachent vraiment ce que c’est qu’être aimé ? 

Samm Henshaw : C’est une très bonne question. Honnêtenement, je pense que dans une certaine mesure, les gens savent bien ce qu’est être aimé. Mais beaucoup de personne ne connaissent pas ça. Je pense que les gens qui ne savent pas sont ceux qui la plupart du temps crient « montrez un peu d’amour ! ». Ce n’est pas le cas de tout le monde bien sûr, mais j’ai fait partie de ces gens, c’est pourquoi j’ai écris la chanson. Parce-que je pouvais me reconnaître là-dedans. Je n’aurais pas pu écrire à propos d’amour sans le vivre. Je pense qu’il y en a beaucoup moins dans notre monde, ce qui est regrettable. S’il y avait assez d’amour dans le monde, il ne serait pas ce qu’il est. Ce serait un monde bien différent.

On The Move : Tu as déjà tourné avec James Bay et Chance The Rapper. Que t’ont apporté ces expériences ?

Samm Henshaw : James a été génial avec moi. Je suis fan de lui depuis ses débuts, et au moment où j’ai tourné avec lui, je sortais tout juste de l’Université donc c’était une superbe opportunité. Le voir évoluer, voir comment il mène sa carrière, c’était très inspirant. J’ai appris beaucoup de lui, il est toujours de très bons conseils quand j’en ai besoin. Et pour parler de Chance, après sa tournée, je suis allé à L.A. J’ai eu la chance d’aller un peu en studio avec lui, de le voir travailler. C’était incroyable !

On The Move : Tu travailles en ce moment sur de nouveaux morceaux. Que peut-on en attendre ? Continues-tu à développer le même son ou as-tu envie d’expérimenter de nouvelles choses ?

Samm Henshaw : Oui, nous finissons l’album. J’ai quelques titres qui vont sortir. Ça restera sans aucun doute dans la lignée de « How
Does It Feel? », cette sorte de Hip-hop avec beaucoup de soul et de gospel.

On The Move : Y aura-t-il des collaborations avec d’autres artistes ?

Samm Henshaw : Oui, quelques unes ! Je ne peux pas en dire beaucoup plus pour le moment mais il y en aura.

On The Move : Quelle est ta source principale d’inspiration, pour la musique que tu es en train de créer ?

Samm Henshaw : Ma vie, principalement. La vie des gens qui m’entourent, les choses que je vois et que j’expérimente. Tout ce que j’ai traversé et ce que les gens que je connais ont traversé. C’est vraiment la musique la plus personnelle que je n’ai jamais faite, c’est très réel.

On The Move : Quels artistes écoutes-tu en ce moment ?

Samm Henshaw : Jorja Smith, Teyana Taylor, Anderson .Paak et Wolfpac.

Suivez Samm Henshaw sur Facebook, Twitter et Instagram.