Les Black Eyed Peas teasent leur nouvel album avec « Big Love » 

Qui n’a pas passé de folles soirées à danser au rythme de « I Gotta Felling » ou encore « Pump It » ? Il y a déjà 18 ans, le groupe originaire de Los Angeles nous offrait « Bridging The Gap », un premier opus axé RnB et fort d’un rap engagé. Les principaux thèmes abordés ? Le racisme, la politique ou encore la violence policière. Près de 20 ans après leurs début, ces thèmes restent encore centraux et surtout d’actualité. Dans la lignée de Green Day, les Black Eyed Peas semblent bien décidés à régler leurs comptes avec la politique en place.

D’un quatuor, à un trio. Cette fois-ci, c’est sans Fergie, principale figure féminine du groupe, que les californiens sont de retour. Après plusieurs titres en solo, à l’instar de Will.I.Am, à qui on doit notamment « Scream and Shout » ou encore « That Power », la chanteuse a décidé de se consacrer à sa propre carrière et à sa vie de famille. Cependant, à bien l’écouter, un retour aux côtés de Will.I.am, Taboo et Apl.de.ap n’est pas à exclure définitivement de ses projets :

« On ne sait jamais. Il ne faut jamais dire jamais ! On démarre une nouvelle année et tout est nouveau. Ceci dit, j’ai déjà beaucoup de choses à faire et pour le moment, j’essaie d’être la meilleure maman pour mon fils. »

Comme avant-propos, les Black Eyed Peas avaient choisi « Constant ». Dans une vibe retro-futuriste, le trio retrouvait le hip-hop de ses débuts, comme un immense retour vers les années 90, avec un univers old school tourné vers la modernité. Sur des beats profonds, des rythmes électro venaient s’insérer pour prôner haut et fort les valeurs du groupe : la paix, l’amour et la détermination. La seule voix féminine était assurée par Jessica Reynoso, déjà présente aux crédits sur « Ring The Alarm ». Une prise de risque maîtrisée, qui ne manquera pas de raviver la flamme entre le groupe et les fans de la première heure. 

Dans la veine de « Where Is The Love », les Black Eyed Peas se font porte-parole de toute une génération avec un nouveau titre ultra-positif, « Big Love ». Porté par un beat infectieux et un piano qui trace la ligne conductrice de ce morceau, la chanson possède cette enveloppe upbeat avec son refrain fédérateur sur le thème de l’amour omniprésent. 

De quoi faire un pied de nez aux autres sujets abordés via les paroles, à savoir : le contrôle des armes (People lovin’ guns more than cases and season / And they say the reason is to protect their freedom), la présidence de Trump (Our leaders are embarrassing / I think they need some parenting) mais aussi la violence contre la population (Many people dying, governments are lying / Stand for our rights and please no more violence / Talk with the kindness, together we’re united). En toute transparence, le groupe dresse le portrait d’une Amérique blessée et divisée et appelle plus que jamais à l’unité lorsqu’ils chantent: « When we are one / Nothing can divide us ». La modernité des sonorités urbaines alliées à l’ambiance vintage apportent de la valeur au thème du titre et lui donne cette dimension transgénérationnelle. 

Encore un peu de patience, le nouvel album du groupe « Master Of The Sun » sera disponible le 12 octobre prochain ! D’ici là, les Black Eyed Peas ont déjà prévu d’autres surprises et dévoileront notamment un nouveau titre et clip toutes les 2 ou 3 semaines jusqu’à la sortie de l’opus. Dans la foulée, le groupe retrouvera son public à travers le monde et fera un détour par le Zénith de Paris le 12 novembre. Une salle « intimiste » quand on sait que le quatuor a, à l’époque, réussi à remplir 3 stades de France en l’espace de quelques heures en 2011 !

« Big Love » est disponible sur iTunes.