Laissez-vous emporter par la douceur soul de Jaz Karis !

Dans la lignée de Jorja Smith, Jaz Karis fait partie des voix les plus prometteuses de la soul et du r’n’b britannique. Les deux artistes partagent cette même sincérité lorsqu’elles prennent le micro. Pas de fioritures, elles dévoilent leur fragilité tout en faisant preuve d’une grande puissance vocale. Mais tandis que Jorja Smith s’oriente vers un registre plus pop, Jaz Karis choisit de mélanger la soul au jazz et au r’n’b. Découvrez l’univers singulier de la belle Jaz Karis !

Originaire du sud de Londres, la jeune anglaise est inspirée par les grandes voix soul féminines des années 2000. Parmi ses influences, elle cite, entre autres, Erykah Badu, Amy Winehouse ou encore Alicia Keys. Puis, à la BRIT School of Performing Arts and Technology, Jaz Karis développe son propre univers. A l’instar de ses références, sa voix est au centre et vient guider les instruments. La mélodie et la rythmique ne sont là que pour soutenir l’interprétation de l’artiste.

Jaz Karis

En 2017, la jeune anglaise fraîchement diplômée, dévoile son premier EP « Into The Wilderness ». Celui-ci est composé de 6 titres tous plus différents les uns que les autres. Ils ont cependant un objectif commun, mettre en avant la voix de l’artiste. L’EP sort sur le label anglais uniquement dirigé par des femmes Salute The Sun Records.

Parmi les titres, on retiendra plus particulièrement « You Do ». Le morceau débute par une rythmique à la batterie plutôt r’n’b. Puis la basse et la voix de la chanteuse viennent apporter de nouvelles sonorités plus soul. Malgré une présence discrète sur les refrains, l’artiste nous prend au dépourvu avec un surprenant solo au saxophone. Sur ce titre, Jaz Karis évoque la difficulté de s’aimer soi-même : « I don’t love me like you do ».

Mais la véritable réussite de cet EP est le lead single « Sugar Don’t Be Sweet ». Sur un accompagnement minimaliste dominé par la guitare électrique, Jaz Karis dévoile toute la richesse de sa voix. Pourtant, l’artiste ne fait jamais d’envolées. Elle préfère livrer une interprétation subtile et mesurée.

Je pense que c’est vraiment une belle histoire et qu’elle peut s’appliquer à tout le monde, dans un sens, rien n’est complet sans amour »

De plus, le morceau est inspiré par « L’Alchimiste » de Paulo Coelho. La londonienne s’est identifiée au personnage principal du roman. Ainsi, elle chante le fait de ne pas  profiter pleinement lorsqu’on réalise ses rêves si l’on est pas accompagné par celui qu’on aime. Pour rendre compte de ce sentiment en vidéo, elle a fait appel à l’artiste vénézuélien Jesus David Mora, rencontré suite à un message posté sur internet.

Cet été, Jaz Karis a sorti deux nouveaux singles « Pretty Dreamer » et « Petty Lover ». Si le premier présente une jolie rythmique r’n’b, le deuxième démontre véritablement tout le talent de l’artiste. En effet, on la retrouve plus personnelle et plus investie que jamais. L’artiste explique qu’elle est arrivée en studio après une dispute et qu’elle a sorti lors de cet enregistrement tout ce qu’elle avait sur le cœur. Ainsi, accompagnée par une très belle ligne de basse, la chanteuse évoque la facilité avec laquelle on peut devenir mesquin quand ça ne va pas dans une relation.

Avec ces deux nouveaux singles, Jaz Karis semble avoir trouvé la juste mesure entre démonstration vocale et mélodies entraînantes. Ces dernières productions apparaissent plus abouties et plus fines que les précédentes. Avec à peine 8 titres à son actif, la londonienne de 20 ans se révèle d’une grande maturité musicale. Elle fait sa place dans le monde de la musique avec délicatesse mais à ses propres conditions. Pas question pour elle de suivre les tendances actuelles, elle fait ce qui lui plaît et ça nous va très bien !

Vous pouvez suivre Jaz Karis sur Facebook, Twitter et Soundcloud.
« Pretty Dreamer / Petty Lover » est disponible sur iTunes.