The 1975 est énervé par le monde actuel et le fait savoir dans « Love It If We Made It » !

Durant l’émission de Zane Lowe, « Beats One » sur Apple Music, The 1975 a présenté son tout nouveau single « Love It If We Made It ». C’est le deuxième titre du groupe après leur pause de presque deux ans. En effet, le groupe avait déjà sorti début juin, un premier single aux vibes indie-pop intitulé « Give Yourself A Try ». De plus, les deux titres devraient figurer sur le prochain et troisième album du groupe « A Brief Inquiry Into Online Relationships ». En attendant ce nouvel album, découvrez dès à présent le révolté « Love It If We Made It » et ses nombreuses références à l’actualité !

Tout d’abord une chose est sûre à la première écoute, « Give Yourself A Try » et « Love It If We Made It » sont très différents. Le premier et probable lead single de l’album signe un retour tout en douceur pour The 1975. Mis à part des riffs de guitares énergiques aux faux-airs de The Strokes, chaque aspect du morceau reste calme et mesuré. Si nous pouvions penser que l’album irait dans cette direction, le groupe vient nous prouver le contraire avec ce second titre.

The 1975

Car sur « Love It If We Made It », Matty Healy est en colère et pas question de rester mesuré. Néanmoins, le morceau s’ouvre sur des notes de synthé 80’s assez pop qui instaurent une ambiance positive. Mais cette atmosphère est coupée nette par Matty Healy qui commence agressivement son couplet avec les phrases « We’re fucking in a car, shooting heroin / Saying controversial things just for the hell of it ». Le ton est donné ! Les propos du chanteur sont accentués par une batterie puissante et la reverbe des guitares. Le son est saturé et décidément bien plus glam’ rock que le premier single.

Celui-ci est intéressant car il n’y a pas vraiment de contexte – et beaucoup des choses que je dis sont des sortes de citations directes de gens ou des gros titres que j’ai pu lire… [le refrain]est à accueillir avec espoir, une sincère pensée positive. »

Les paroles de « Love It If We Made It » peuvent sembler décousues mais reflètent en réalité les prises de parole et les événements du monde qui nous entoure. Ainsi, The 1975 cite les discours de Trump et son comportement avec les femmes : « I moved on her like a bitch! » ou le rapprochement de celui-ci avec Kanye West : « Thank you Kanye, very cool! ». Matty Healy fait aussi référence aux actualités comme l’immigration avec les puissantes « Immigration liberal kitsch / kneeling on a pitch » ou encore « Write it on a piece of stone / A beach of drowning 3-year-olds ». Enfin le groupe rend hommage au rappeur décédé en novembre dernier Lil Peep.

Et si le monde moderne n’avait plus vraiment de sens aujourd’hui ? Au premier abord, ce nouveau titre est plutôt déprimant et lugubre. Pourtant, bien que consterné par la société, The 1975 apparaît optimiste pour la suite. « Modernity has failed us/ and I’d love it if we made it. » Le groupe continue dans l’adversité à l’instar des petites touches optimistes de synthé qui vont perdurer durant tout le morceau.

Sur « Love It If We Made It », The 1975 est certes agressif mais aussi plein d’espoir. Le titre est un bel hymne pour se remotiver malgré un monde qui semble de plus en plus déprimant. Après tout, comme The 1975 aime nous le rappeler, « poetry is in the streets ».

« Love It If We Made It » est disponible en téléchargement sur iTunes.