Univers pop coloré pour Keiynan Lonsdale sur « Preach »

Il est l’artiste feel-good du moment. Il y a peu, nous vous présentions Keiynan Lonsdale, artiste au mille talents, aussi à l’aise avec le chant et la danse qu’avec le théâtre. Si ce jeune homme ne vous est pas totalement étranger, c’est que vous avez peut-être pu l’apercevoir sur votre petit ou grand écran. En 2015, il endosse le rôle de Wally West dans la série à succès « The Flash », puis, très vite, tout s’accélère pour le jeune artiste qui apparaît cette année au cinéma dans le film le plus attendu de la jeune génération, « Love Simon ».

Pourtant, le premier amour de Keiynan Lonsdale reste bel et bien la musique ! Influencé par des icones de la musique comme Michael Jackson, David Bowie ou encore Frank Ocean, Keiynan sort en 2015 « Higher », un premier titre aux accents RnB et délicieusement mélancolique. Dans la foulée, c’est avec « Good Life » que nous retrouvons le chanteur/danseur/acteur. Injecté de son univers pop plein de bon sentiments, le titre est doté d’une mélodie dansante et énergique. Avec Keiynan, c’est sûr, la place est avant tout à la légèreté et à la célébration de la vie et de tous ses plaisirs !

Plus récemment, Keiynan Lonsdale nous a offert « Kiss The Boy », un morceau à l’image du film dont il est l’un des protagonistes. Sur une mélodie en deux temps, à la fois RnB et alternative mais terriblement minimaliste, le chanteur nous impressionne en dévoilant une voix efficace autant dans les graves que dans des aiguës que l’on ne soupçonnait pas encore de sa part. A 25 ans, Keiynan possède déjà donc une belle carrière derrière lui, et on ne doute pas une seconde que ce qui est à venir sera tout aussi qualitatif.

Pour les besoins de ce « Preach », le jeune chanteur s’est associé au producteur Louis Futon. Ce n’est pas la première fois que les deux artistes collaborent. En effet, ensemble, ils avaient déjà signé « Royal Blood ». Sur un souffle minimaliste, teinté de piano et d’un rythme jazz en demi-teinte, la voix de Keiynan venait parfaitement se poser, avant un refrain accrocheur aux salves espiègles.

Globalement, « Preach » est un titre qui ne paie pas de mine de prime abord, mais qui a le don d’étonner et de surprendre dès la première écoute. Avec sa mélodie dépouillée presque acoustique, simplement agrémentée de quelques touches électro très discrètes qui viennent apporter de la saveur et de la modernité, et des notes de piano savamment dissimulées au détour d’un refrain, le morceau est à l’image de son interprète : simple, insolente et fière de s’assumer pleinement.

« Ce titre est un miroir pour moi. Tout ce qui est bon et mauvais passe à travers ce projet. Je veux que chacun ait sa propre interprétation du titre, mais pour moi, il me permet de me retrouver avec moi-même. Il faut s’accepter les uns les autres, et toujours chercher à découvrir de nouvelles choses et se souvenir qu’il y a de la magie en tout. »

A mi-chemin entre le feel-good « Good Life » et le rythmé « Lay It On Me », la composition simple s’associe à un univers positif, porté par un clip tout aussi impressionnant. Comme une grande célébration de la diversité et de la liberté d’être soi-même, le chanteur s’illustre dans une vidéo ultra colorée et dynamique, où la magie semble avoir pris possession du décor. L’occasion pour Keiynan d’également mettre en lumière tous ses talents : de l’interprétation à la danse, le chanteur laisse librement son corps s’exprimer, dans des décors et grâce à une chorégraphie à couper le souffle. A en croire le sourire qu’affiche Keiynan Lonsdale tout au long du morceau, on dirait bien que cette liberté retrouvée lui fait le plus grand bien !

 « Preach » est disponible sur iTunes.