« Growing Pains » marque le début d’une ère de transparence pour la jeune Alessia Cara

Alors qu’elle n’est âgée que de 21 ans, Alessia Cara revient enfin sur le devant de la scène. Après la sortie de son premier album intitulé « Know-It-All » en 2015, la jeune artiste canadienne, à qui l’on doit notamment les hits « Here » – véritable hymne pour les introvertis – et « Scars To Your Beautiful », a parcouru les routes.  Elle a également marqué les esprits grâce à plusieurs collaborations très bien reçues par le public: « Wild » aux côtés de Troye Sivan, « Stay » avec le DJ et producteur Zedd  mais aussi le touchant « 1-800-273-8255 » avec le rappeur Logic et Khalid.

Après cette période extrêmement prolifique, Alessia Cara s’est quelque peu effacée en ce qui concerne ses projets personnels, ce qui n’a en rien modifié la portée de sa musique et son impact dans l’industrie musicale. En effet, en janvier dernier, la chanteuse a été sacrée « meilleure nouvelle artiste » aux Grammy Awards. Un prix prestigieux qui pouvait déjà nous laisser penser que n’est que le début d’une longue et belle carrière pour Alessia Cara.

Cette pseudo absence est en fait complètement justifiée puisque l’artiste fait maintenant son retour avec un album à venir qu’elle a écrit seule, sans aucun co-auteur. Un challenge de taille, certes, mais qui a, sans nul doute, été relevé avec brio! Et nous en avons un parfait avant goût avec le premier single de ce nouvel opus: « Growing Pains ». Ce morceau est en fait le tout premier qu’elle a écrit pendant la création de l’album à venir.

Si, dans son premier opus, Alessia Cara était davantage concentrée sur le fait de faire passer des messages positifs à son public, pour le second, elle désirait également se concentrer sur elle-même et admettre que la vie n’est pas toujours rose mais que nous sommes tous dans le même bateau. Ainsi, avec « Growing Pains », Alessia Cara parle de difficultés qu’elle rencontre de manière récurrente sans pour autant préciser vraiment de quoi il s’agit: « I can’t hide ’cause growing pains are keeping me up at night« . Néanmoins, elle a récemment éclairci ce point dans une interview pour le site de Rollingstone:

« Je rencontrais toujours des difficultés pour m’aimer moi et, pendant longtemps, je ne voulais pas en parler. […] Je pense que c’est important de parler d’estime de soi mais, en même temps, c’est aussi important de rappeler aux gens que cela n’est pas quelque chose de constant. »

Alessia Cara veut tout simplement dire qu’il est normal d’avoir des hauts comme des bas dans la vie. Le talent brut que la jeune femme a pour l’écriture est alors pleinement exploité dans ce nouveau projet. Puis, en ce qui concerne le clip, dévoilé ce mercredi 20 juin, le public de la jeune artiste peut la voir évoluer dans une sorte d’entrepôt très sombre. A l’intérieur de ce dernier, des danseurs, tout de noir vêtus, la manipulent comme s’il s’agissait d’un pantin et l’artiste semble ne plus avoir le pouvoir. Peu de couleurs, des lumières qui s’éteignent et se rallument brutalement et un sentiment d’égarement dominent dans la vidéo. Comme l’indique la phrase impersonnelle prononcée par une voix d’homme au tout début – « You’re on your own kid » – chacun doit faire face à la vie seul. Alessia Cara erre de manière incertaine avant de finir submergée à la fin du clip, tourné à la manière d’un one shot.

Avec une vidéo et un texte percutants, l’artiste canadienne nous met l’eau à la bouche et on espère bien profiter de son retour avec autant de ferveur que pour celui d’autres réprésentantes de la pop féminine telles que Ariana Grande, revenue pour de bon en avril dernier avec « No Tears Left To Cry ».

« Growing Pains » est disponible en téléchargement légal sur iTunes.