L’irlandais Dermot Kennedy en virée nocturne dans le clip de « Young & Free »

Quelle rencontre plus belle que celle d’un artiste sur scène ?  C’est dans le contexte privilégié du Point Éphémère que nous faisions connaissance en début d’année avec Dermot Kennedy, espoir montant de la scène irlandaise. Lors d’un show électrique et sans fard, il nous prouvait que seuls quelques années dans l’industrie lui auront suffit pour faire passer son son du consensuel au virtuose.

Sa pop-folk n’a en effet plus rien d’ordinaire… Avec quelque chose du slam, de l’électro et du rock, Dermot Kennedy livre des mélodies aussi hybrides qu’elles sont puissantes. Et de la puissance, il en a aussi et surtout dans la voix.  Grain profond, attaques tranchantes, diction claire et couplets entre l’incantation et le chant forment son identité vocale si singulière. Une voix qui vous prend aux tripes et vous sert le cœur.

Alors évidemment, on allait rester à l’affût de son actualité… Après l’EP « Doves and Ravens » en 2017, Dermot Kennedy a essaimé quelques petites pépites sous forme de singles, à l’instar de l’excellent « Moments Passed ». Finalement, en avril dernier, ces différents enregistrement ont trouvé bannière commune sous l’EP « Mike Dean presents: Dermot Kennedy ». Lors d’une interview exclusive, l’artiste irlandais nous avait effectivement confié travailler avec Mike Dean, collaborateur de Kanye West. C’est dire tout le potentiel de Dermot Kennedy !

Continuant son bout de chemin, toujours plus percutant à chaque pas, l’artiste de 25 ans livre aujourd’hui un visuel soigné pour la chanson « Young & Free ». Rien d’impressionnant dans la proposition de ce clip mais la réalisation y est impeccable et le message juste.

« Je veux juste que tout ce que je construise visuellement soit vraiment, vraiment bon. Et par là, je ne prétends pas vouloir faire un film ou autre. Je crois juste que pour toucher les gens, pour leur faire passer un message, et aussi pour me remémorer ce qui m’a inspiré la chanson, les effets visuels peuvent rendre les choses plus faciles. « 

Suivant Dermot Kennedy dans une ballade nocturne aux contours cathartiques, la vidéo illustre le combat intérieur du chanteur vis-à-vis d’une relation passée, dont on ne sait pas bien si il a fait le deuil. Dans un paysage industriel, puis au volant d’une voiture, l’interprète proclame son texte avec toute l’intensité qu’on lui connaît, avant de regarder le véhicule disparaître dans les flammes sur les mots : « Baby, we were bound to burn ». Une image subliminale de buffle au passage, puis cette conclusion à une histoire tumultueuse tend finalement vers l’ouverture d’un nouveau chapitre… visuel? On a, en tout cas, hâte de savoir quel récit va dérouler Dermot Kennedy dans ses prochaines vidéos !

Et comme une bonne surprise n’arrive jamais seule, la fameuse chaîne Youtube berlinoise « COLORS », aux mille et unes nuances, vient de publier une session de Dermot Kennedy sur « Moments Passed ». Le tableau de l’irlandais, sur fond bleu gris, entre parfaitement en cohérence avec l’atmosphère dégagée par son tout dernier clip et l’artwork de son EP. Si on avait un seul enregistrement live de Dermot Kennedy à retenir, ce serait celui-là, tant il semble gagner encore un peu plus en précision à chacune de ses interprétations… Conclusion : foncez l’écouter !

Ultime ravissement, Dermot Kennedy vient tout juste d’annoncer une tournée européenne pour la fin de cette année : the 2018 « Keep The Evenings Long » Tour. Etape française au Café de la Danse de Paris le 10 octobre. Une date à ne manquer sous aucun prétexte ! Et ce n’est pas faute d’avoir insisté…

L’EP « Mike Dean presents: Dermot Kennedy » est disponible en téléchargement.