Juliander cherche à se faire une place en dehors des frontières suédoises.

Outre les retours sur le devant de la scène des poids lourds de l’industrie musicale comme Panic! At The Disco avec « Say Amen », ou encore le trio AJR et leur tube « Burn The House Down », des petits nouveaux cherchent encore à s’imposer sur le plan international. Qu’ils nous viennent des Etats-Unis comme Towkio, ou d’un peu plus loin comme Tyro qui nous arrive du Liban, le talent est là et ces artistes semblent bien prêt à défendre leur art quoi qu’il arrive.

C’est également le cas de l’artiste que nous vous présentons aujourd’hui. Débarquant tout droit des pays froids, Juliander, tout juste 20 ans, a pourtant une voix qui vient vous réchauffer et faire battre votre cœur. Mais ne vous fiez pas à son jeune âge, car le chanteur est doué d’une sensibilité et maturité rare, qui se ressent dans son écriture et interprétation, tout en maîtrise et finesse.  Rien qu’à l’écoute de son premier EP, « Afterglow », on se rend bien compte que du haut de ses 20 ans, Juliander a déjà tout des grands.

Si sa voix ne vous est pas totalement inconnue, c’est d’ailleurs tout à fait normal ! En effet, Juliander a déjà eu l’occasion de collaborer avec l’un des DJs les plus en vogue du moment : Alan Walker, auteur notamment du très populaire « Faded ». Sur « All Falls Down », le suédois s’était également illustré aux côtés d’autres stars montantes de la musique comme Noah Cyrus et le DJ Digital Farm Animals, qui a notamment signé le tube de Louis Tomlinson « Back To You ». A mille lieux de son univers aérien et doux, la voix chaude de Juliander venait réchauffer l’ensemble, apporter du contraste au morceau et imposer une certaine dualité avec le timbre de voix plus féroce de la chanteuse.

A l’écoute de ses titres, ce qui nous frappe principalement, est l’univers si particulier qui englobe ses compositions. A la fois doux, teinté de quelques notes d’électro, mais également très positif et aérien, l’instrumental des différents morceaux et notamment du single éponyme à son EP « Afterglow », semble avoir été construit pour accompagner à la perfection la voix du suédois, et lui laisser toute la place de s’exprimer.

Sur « Same Moon », le chanteur y injecte quelques accents RnB groovy, alors qu’avec « The Chance », ce sont des rythmes acoustiques qui prennent le dessus, accompagnés de cœurs chaleureux, ajoutant une touche supplémentaire venant sublimer la construction générale. A mesure que l’écoute de cet EP se poursuit, la tessiture de Juliander en deviendrait presque hypnotique tant elle est captivante et agréable, tout particulièrement sur le titre « The One ».

Côté clip, c’est une nouvelle fois la simplicité qui prime. A l’image de son titre, le chanteur illustre « Afterglow » d’un clip entre ombre et lumière, où il se joue de son image et laisse place à une interprétation sans faille et sans fard.  Pour « Same Moon », Juliander avait déjà fait dans la simplicité en se mettant juste en scène au piano. Comme quoi, même avec un look à la Thor, pas besoin d’en faire des tonnes pour faire marcher la magie !

Avant d’avoir autre chose de plus conséquent à se mettre sous la dent, le premier EP de Juliander est déjà une sacrée mise en bouche. De quoi découvrir l’univers mélodieux et saisissant du chanteur de la plus belle manière qu’il soit. 

« Afterglow » est disponible sur iTunes.