Le jeune producteur revient avec un nouveau projet plus serein et plus planant que jamais !

En matière d’électro, la scène française regorge de jeunes talents, et notamment de producteurs qui n’hésitent pas à puiser leurs influences en dehors des musiques électroniques ! Si certains nouveaux comme Ofenbach s’y essayent, c’est surtout ce qui caractérise l’univers si singulier et reconnaissable de Fakear. Un an après son premier album « Animal » et l’EP « Vegetal », le jeune français vient de sortir un nouvel EP « Karmaprana ». Un joli projet qui nous emporte définitivement très loin !

À 26 ans, le producteur discret a déjà une renommée internationale. En effet, on retrouve dans son parcours de belles collaborations comme avec Rae Morris, AlunaGeorge ou bien Odesza. De plus, il a participé à la production du dernier album de M.I.A. Récemment, il a fait quelques dates aux États-Unis en compagnie de Bonobo et encore Odesza.

Entre scène électro et musiques du monde, l’univers de Fakear est éclectique et coloré. Il est difficile de rattacher ses influences à une musique particulière. Car l’artiste puise son inspiration dans les musiques orientales, asiatiques ou encore africaines. Lui-même définit sa musique comme de l’électro chill. Une ligne directrice que l’on retrouve dans ce nouvel EP, entre sonorités lointaines, modernes et apaisantes.

Fakear
DR

Début octobre, Fakear a dévoilé un premier extrait de son EP, « Out Of Reach » : un morceau feel-good qui rappelle l’été. En effet, inspiré par la nature et la spiritualité, le titre alterne entre mélodie entraînante, chant des cigales et chant traditionnel. Une entrée en matière prometteuse pour la suite.

Je voulais recréer ce sentiment d’absolue liberté qui nous anime pour aller vers un endroit qui nous ressource. »

Sorti fin octobre, le deuxième extrait « Give Me A Sign » est une collaboration avec l’Américaine Dana Williams. Les deux artistes livrent une chanson d’amour légère et pleine de douceur. Dans la continuité d’« Out Of Reach », le son de Fakear est résolument positif.

Le 3 octobre, Théo Le Vigoureux de son vrai nom a dévoilé les trois autres titres de son EP et c’est plutôt une réussite ! Mais la véritable pépite de « Karmaprana » est son dernier titre « Kenya », avec Jain en featuring. Ils réunissent dans ce single leurs univers respectifs et l’alchimie prend dès les premières notes. Alors qu’il émanait des titres précédents une forme de légèreté, celui-ci apparaît plus complexe que les autres. Jain chante « Kenya » sur les sons électro graves et sensibles de Fakear. En somme, un morceau à écouter en boucle !

Fakear sera à Montpellier le 17 novembre prochain et à Paris, à l’Élysée Montmartre le 13 avril et au Trianon le 14 avril 2018.

« Karmaprana » est disponible en téléchargement sur iTunes.