Laissez-vous emporter par la « moody pop » de Morgan Saint !

Dans la lignée de Fiona Apple, Banks ou encore Jessie Ware, Morgan Saint fait partie de ces artistes qui réussissent brillamment le mélange entre tubes pop et textes personnels écrits avec ses tripes. En août dernier, la jeune américaine a dévoilé un premier extrait de son EP, le prometteur « You ». Deux mois plus tard, Morgan Saint présente son premier EP « 17 Hero » accompagné du clip de « Glass House ».

Si Morgan Saint joue du piano et de la guitare depuis sa jeunesse, elle n’envisage pas pour autant une carrière dans la musique. Ainsi, elle préfère poursuivre des études de design et de photographie à l’université Parsons à New York. Cependant, cela ne l’empêche par d’écrire des chansons pendant son temps libre. Aussi, elle fait écouter à son ami et futur producteur Cass Dillon, un enregistrement vocal d’une chanson qu’elle a écrite. Pour cette originaire de Long Island, c’est le début d’une nouvelle aventure.

Morgan Saint
DR

Derrière le titre énigmatique « 17 Hero » se cachent cinq titres pop et électro. Avec sa voix douce, l’artiste livre une pop feel-good, captivante, qui ne demande qu’à être écoutée en boucle. Mais c’est par ses visuels et ses textes que Morgan Saint développe un univers très singulier. Lorsqu’elle écrit, la chanteuse utilise ses émotions et puise son inspiration dans son quotidien. Ainsi, elle parle de sa musique comme de la « moody pop ». Ce sont des chansons qui évoluent en fonction de ce qu’elle ressent.

Mes meilleurs écrits viennent de quand je suis la plus sincère et si je m’y tiens, quand les gens les écoutent, ils peuvent s’y reconnaître. J’ai l’impression que cela signifie que je fais quelque chose de bien. »

« You » est une invitation à découvrir l’univers de Morgan Saint. Ce n’est pas un hasard s’il est à la fois le premier single et le premier titre de l’EP. Le morceau commence avec ces mots : « Hatred is not in my blood / Euphoria is what I feel in my dreams / Love is what I’m searching for ». Pour l’artiste, ces trois phrases servent de manifeste à « 17 Hero ». Nous sommes là pour rêver et pour apprendre à aimer. Avec légèreté, l’auteur questionne sa relation avec elle-même et avec autrui. Sorte de préambule, le single est simple et efficace. Et le clip qui l’accompagne utilise des codes similaires. Avec son style unique, Morgan Saint danse devant ce qui semble être des rideaux de théâtre.

Le second titre « Just friends » est peut-être le plus pop de l’album. Une basse puissante, des percussions et un synthé, cela suffit ! Car Morgan Saint sait comment faire simple sans jamais faire simpliste. Elle nous propose un single parfaitement maîtrisé entre couplets rythmés et refrains entraînants.

« Glass House » est le titre central de cet album. L’artiste a choisi de sortir son clip avec son EP. Elle explique sur Twitter son importance. C’est un condensé de l’ensemble de l’album. Alors que les autres titres explorent une relation ou un aspect en particulier de celle-ci, ce morceau interroge l’ensemble des relations de la chanteuse. Encore une fois, le clip témoigne de l’importance de l’esthétique pour l’artiste. Il commence avec la même sobriété que la vidéo de « You » pour mieux nous surprendre. Morgan Saint dit adieu à l’ancienne version d’elle-même pour mieux accepter la nouvelle. Comme un projet artistique, elle nous laisse sa note d’intention :

Morgan Saint
@morgansaint

Quand j’écris une chanson je peux déjà en imaginer les différentes textures. C’est intéressant de voir comment elles se chevauchent. Ce que j’aime le plus dans ce processus jusqu’à présent, c’est que j’ai pu utiliser toutes mes compétences créatives. Je peux diriger mes clips, faire les photos de mon album et collaborer avec de bons amis. »

« For God’s Sake » commence avec un synthé aux sonorités stellaires. Tout en délicatesse, le rythme s’emporte tandis que la chanteuse se questionne : « Should I just move on? / Or are we brought together by fate? ».
Sous des faux airs d’un titre de Lorde, « New Regime » vient conclure ce premier EP. Un peu plus fatigué, ce dernier titre est plus ordinaire que les autres. Cela reste pourtant une jolie ballade pop avec des paroles toujours aussi sensibles et investies.

Tout au long de cet EP, Morgan Saint nous propose des mélodies simples, orchestrées avec précision et parfaitement maîtrisées. Artiste complète, elle développe un univers à la fois sonore et visuel, atypique et personnel. Cela promet de belles surprises pour la suite !

Vous pouvez suivre Morgan Saint sur Facebook, Twitter et sur son site officiel.
« 17 Hero » est disponible en téléchargement sur Itunes.