Loic Nottet dévoile une nouvelle facette de sa personnalité avec « Doctor » 

Est-il encore utile de vous présenter ce petit prodige de la musique ? A seulement 21 ans, le jeune artiste belge n’a plus grand chose à prouver. Après son premier album « Selfocracy », Loic Nottet persiste et signe. Dévoilé grâce au concours international de l’Eurovision, le chanteur a véritablement explosé sur la scène musicale suite à sa participation à l’émission « Danse avec les Stars ». Si le jeune homme a allègrement survolé la compétition, il aura su gagner le cœur du public, et montrer aux yeux de tous son immense talent mêlant aussi bien la chanson que la danse.

Inspiré par la chanteuse Sia et son univers si particulier, Loic Nottet a su se forger le sien et nous offrir un son et des visuels tous plus riches les uns que les autres. De « Million Eyes » à « Mud Blood », dans lequel le jeune chanteur se battait contre son double maléfique, Loic s’est montré curieux, touche à tout et a su, en seulement quelques années, marquer de son empreinte le paysage musical international. Perfectionniste, le belge l’est aussi dans les visuels accompagnant ses titres. Telle une longue histoire qu’il fallait dérouler, « Selfocracy » se construisait comme une ode à l’interprétation et à la théâtralité. Et en cette période d’Halloween, encore une fois, Loic Nottet ne nous déçoit pas !

Coulrophobes, s’abstenir ! En cette période d’Halloween, nombreuses sont les personnalités à redoubler d’imagination, mais peu sont celles à s’y investir en chanson. Il fallait bien évidemment compter sur le jeune belge à l’imagination débordante et la tendance cinématographique du moment : le film d’horreur « ça » et son clown Pennywise. Pour l’occasion, Loic Nottet se glisse donc dans la peau d’un schizophrène à la limite du psychopathe. Accompagné d’une partenaire aussi dérangée que lui, l’artiste s’offre une virée nocturne à la Bonnie and Clyde, et sème la terreur sur son passage.

Tricycle angoissant et maquillage dégoulinant, les deux clowns s’amusent et personnifient le mal. Mais le plus effrayant réside probablement dans la joie que semble trouver le jeune artiste à terroriser les autres personnages : un couple de personnes âgées et de pauvres enfants innocents, à qui ils volent des bonbons. Si la touche d’humour reste subtile tant le décor et l’ambiance sont réalistes, le clip s’inspire directement des plus grands films d’horreur et en reprend les codes… Frissons garantis !

Mais ce qui excite aujourd’hui le plus les fans est bien évidemment le titre inédit qui accompagne ce visuel : « Doctor ». Pépite sombre et urbaine, qui n’est pas sans nous rappeler le célèbre « Bitch Better Have My Money » de Rihanna, le titre se présente singulièrement comme un appel à l’aide du chanteur. Agrémenté de bruits d’éclairs et de cloches, « Doctor » est un titre immersif, nourri d’un univers sombre dans lequel le chanteur nous avait déjà plongé grâce à son album « Selfocracy ».

Qu’on se le dise, Loic Nottet n’a définitivement pas terminé de nous surprendre ! A savoir si le jeune belge nous réserve d’autres surprises pour sa tournée qui passera le 12 décembre prochain par l’Olympia… Le mystère reste encore entier.

« Doctor » est disponible en téléchargement sur iTunes.