Rencontre Liam Payne, ex One Direction désormais en solo 

A moins d’avoir habité une grotte ces cinq dernières années, vous avez forcément entendu parlé de Liam Payne ou du moins de son ancien groupe, le boysband britannique One Direction. Des millions de fans à travers le monde, cinq albums, des tournées complètes à travers le monde et des récompenses par dizaines ont été le quotidien de ces cinq adolescents devenus des superstars et découverts grâce au télé-crochet britannique The X-Factor. Depuis leur pause qui date déjà de plusieurs mois, chacun des quatre membres qui restaient ont commencé à explorer leur propre univers musical. Du rock classique contenu dans l’album éponyme de Harry Styles, à la pop-folk savoureuse de Niall Horan avec son nouveau single « Slow Hands » passant par l’électro de Louis Tomlinson et le R&B de Liam Payne, on peut dire que chacune de leur vision est différente. On The Move s’est entretenu avec Liam Payne qui a récemment dévoilé son premier single solo « Strip That Down » suivi de sa collaboration avec le DJ Zedd nommé « Get Low ». Rencontre.

 

Interview with #LiamPayne coming up soon! Stay tuned. @liampayne

Une publication partagée par On The Move (@onthemovefrance) le

• On The Move : Salut Liam ! On est heureux de t’accueillir à Paris aujourd’hui, ça fait longtemps qu’on ne t’a pas vu en France !

Liam Payne : Salut On The Move : Je suis super heureux d’être ici avec vous le jour de la prise de la Bastille. En passant j’ai vu qu’il se passait quelque chose d’énorme à côté de l’Arc de Triomphe ! Merci à vous pour le soutien pendant toutes ces années et de me soutenir dans mon projet solo. Je me souviens qu’on a joué au Stade de France il y a quelques années c’était incroyable. J’en garde un très beau souvenir !

• On The Move : Tu as sorti ton premier titre solo « Strip That Down » il y a quelques semaines. Est-ce que tu étais anxieux ou stressé de le dévoiler, sachant que c’était ta première chanson après les One Direction ?
Liam Payne : Hmm… un petit peu de stress oui. Je pense que le plus difficile dans le fait d’être un artiste solo est de découvrir qui tu es, et ce que tu as envie de raconter. C’est la chose la plus importante. Je pense à toutes ces légendes : David Bowie, Sting, Robbie Williams, ils sont tous incroyables et ils savaient tous qui ils voulaient être et ce que le public pensait d’eux. C’est vraiment basé sur qui tu veux être, qui tu es et qui les gens pensent que tu es. Je pense qu’au début j’étais stressé de découvrir ma propre direction musicale, puis j’ai pensé à ce que j’écoute habituellement. J’écoute du rap, mais évidemment je ne suis pas un rappeur et je ne le serai jamais (rire), mais j’aime d’autres choses comme le R&B et la pop à la Justin Timberlake. Son album « Justified » est incroyable, c’est fait de confessions. Je n’ai pas assez d’expérience pour écrire quelque chose comme ça mais j’admire réellement cet album et cet artiste.

 

• On The Move : En parlant de Justin Timberlake, j’ai vu sur internet que beaucoup de personnes te comparaient à lui après que tu aies sorti ton single et la vidéo qui va avec. Que est ce que tu en penses ?

 

Liam Paye : Je pense qu’il y aura toujours des comparaisons. On vient tous les deux de boysbands avant de commencer en solo et on fait tous les deux de la pop/R&B mais c’est un grand compliment pour moi. C’est un vrai honneur d’être comparé à un artiste aussi incroyable.

 

On The Move : Tu es récemment devenu père. Tout d’abord félicitation pour la naissance de ton fils. Est-ce que tu penses que ton approche de la musique a changé depuis que tu es devenu papa ?

 

Liam Payne : Merci beaucoup, c’est vraiment la meilleure chose au monde ! Pour être honnête avec toi je ne sais pas encore ce que c’est d’écrire en étant père, je ne suis pas encore passé par cette expérience puisque lorsque j’ai écris mes chansons Cheryl était encore enceinte. Je n’ai pas écrit depuis qu’il est né mais je pense que oui ça va changer l’approche que j’ai de la musique. J’ai quelque chose qui se prépare avec Timbaland et j’écrivais avec Pharrell quand sa femme était enceinte, en même temps que la mienne d’ailleurs. Ils ont eu des triplets et c’est incroyable. Je pense que ça va changer mon approche et ma façon d’écrire parce que c’est justement ces expériences de la vie qui te font mieux composer.

 

On The Move : Dans ton titre « Strip That Down » tu dis « I used to be in 1D, now I’m free ». Est-ce que tu es heureux d’être libre de faire ta musique ou plus dans le fait de ne plus avoir à garder cet image encadrée de gentil garçon ?

 

Liam Payne : Un peu des deux je dirais. Je pense que quand tu passes en solo tu es enfin toi même dans le sens où lorsque tu es dans un groupe tu as une sorte de rôle à jouer, de façon de te comporter en fonction de ton audience et des gens qui t’entourent. C’est pourquoi c’est assez libérateur de pouvoir créer un autre type de musique. J’ai beaucoup écrit dans les derniers albums des One Direction. J’ai écouté récemment la première chanson où j’étais vraiment impliqué dans le processus d’écriture, qui est « Last First Kiss » du second album. Si tu écoutes bien le morceau, les mélodies sont vraiment R&B. J’ai toujours été ce type d’artiste mais il fallait ajouter à chaque fois d’autres facteurs, des guitares et tout ce dont le groupe avait besoin parce que nous avions besoin de créer de la musique qui puisse être chantée dans des stades. Quand tu as des immenses salles que tu dois remplir tu es obligé de penser à ça en écrivant et tu ne peux pas vraiment faire ce que tu veux. Le processus d’écriture pour One Direction est totalement différent que celui que j’ai en écrivant mes chansons. C’était facile d’écrire pour le groupe parce que je savais ce que je faisais, je savais ce qui plaisait. Je pense que pour mon deuxième album, si j’arrive jusque là, ça sera plus facile parce que je sais ce que mes fans veulent écouter, je saurais où j’en suis et ce qui marche.

 

• On The Move : De quelle façon ce processus d’écriture change ?

 

Liam Payne : C’est totalement différent parce que tu te dois d’écrire de façon personnelle sur des choses qui te sont arrivées à toi ou alors qui sont arrivées à celui avec qui tu collabores. Tout est une question d’entourage et de ceux avec qui tu travailles. J’ai eu la chance d’être accepté dans la communauté musicale, que ça soit Ed Sheeran, Ryan Tedder, Pharrell Williams ou alors Timbaland et Charlie Puth et même Zedd. J’en ai cité pas mal, ce sont tous des musiciens incroyables et pour une raison que j’ignore ils ont voulu travailler avec moi, je ne m’en plains pas au contraire je suis super content ! (rire)

 

• On The Move : Est-ce que tu essayes d’atteindre un autre public avec ce changement de direction ?

Liam Payne : Oui ! Je pense que certaines personnes qui aiment notre musique avec One Direction sont différents de ceux qui peuvent apprécier ma musique. Les deux sont pop, mais ce n’est pas la même chose tu vois ce que je veux dire ? Je sais que ma chanson a beaucoup été Shazamé et était dans le top Shazam pendant pas mal de temps et je pense que beaucoup de gens se sont dit : « qui est ce mec et d’où il sort? ». Ce n’était pas des gens qui écoutaient les One Direction et qui pourtant ont apprécié « Strip That Down », et il est possible que des fans des One Direction n’ont pas vraiment aimé ce single. Je ne sais pas trop comment ça marche (rire) mais je suis toujours reconnaissant d’avoir les fans du début, ceux qui m’ont vu grandir (rire)

 

• On The Move : Est-ce que ce premier single est un aperçu de ce que donnera ton album ?

 

Liam Payne : Un aperçu d’une portion je dirais. Il y a énormément de différentes directions dans cet album. J’adore l’électro et j’avais fait pas mal de remixes pour le groupe et pour ma miss également. Mon attachée de presse m’a envoyé un message hier soir en disant qu’elle était dans un club et a dansé sur « Get Low », c’est vraiment ce que je voulais et j’étais super content. Quand le DJ jouait « What Makes You Beautiful » tu peux te sentir un peu timide, ce n’est pas la même maturité et évidemment nous étions jeunes en ce temps là. Je pense que « Strip That Down » et « Get Low » sont des portions de ce que donnera l’album et il y aura aussi des ballades qui parlent de sujets personnels. C’est très éclectique.

 

• On The Move : J’imagine que tu avais hâte de sortir ta collaboration avec Zedd alors !

 

Liam Payne : Oh Mon Dieu tu n’as pas idée ! On essayait tous les deux de pousser nos labels respectifs parce qu’on voulait la sortir beaucoup plus tôt mais il y a différents types de charts de nos jours, tu te dois de laisser le temps à ta chanson de bien prendre. Evidemment je ne suis pas la personne la mieux placée pour parler de charts, j’y connais pas grand chose (rire) mais il y a mon équipe et je leur fais confiance. Il fallait donc qu’on laisse du temps à « Strip That Down » avant de la sortir. Je sais que Zedd a pas mal de succès de son côté avec sa chanson « Stay », c’est génial. C’est un titre super et Zedd est un musicien incroyable.

 

• On The Move : Est-ce que tu aimerais collaborer avec d’autres DJs dans le futur ?

 

Liam Payne : Oui, surtout Calvin Harris ! J’ai  toujours aimé ce qu’il faisait et j’avais l’habitude de chanter ses chansons avant d’être dans le groupe. J’ai toujours voulu travailler avec lui et je pense qu’il se développe, ce n’est pas juste un DJ, c’est un vrai génie musical. Il sort de sa zone de confort et ça marche. Je pense que « Feel » est incroyable avec beaucoup de musiciens géniaux.

 

• On The Move : Est-ce que ton nouvel album est terminé ?

 

Liam Payne : Plus ou moins. Il y a plusieurs types de chansons et ce qui est cool c’est que tu as la possibilité d’avoir plusieurs chansons d’univers différents quand on te connait. Par exemple il y a deux ans Zedd avait dit à une radio suédoise qu’il voulait travailler avec moi ce qui est vraiment génial et j’ai beaucoup apprécié. Plusieurs types d’artistes et de producteurs me contactent et je vais travailler avec Timbaland et produire quelque chose avec lui dans les prochaines semaines, c’est un véritable rêve pour moi. Il a produit énormément de chansons que j’adore et j’espère créer de belles choses avec lui.

 

• On The Move : On a rencontré Charlie Puth dernièrement et il nous a parlé de ta collaboration avec lui. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

 

Liam Payne : Charlie est l’un des plus proches amis que j’ai dans l’industrie. Quand il se passe quelque chose dans sa vie il m’appelle et m’en parle. Il est un peu plus âgé que moi mais on s’entend super bien. Je n’ai pas beaucoup d’amis dans l’industrie et ce n’est pas une priorité pour moi d’avoir et de trainer avec des gens célèbres mais je considère Charlie comme un véritable ami. Dernièrement j’ai été chez lui passer la nuit, on a bien rigolé. C’est un garçon super et je pense que parmi tous les artistes avec qui j’ai travaillé, il est celui qui a le plus gros potentiel musical. Je veux dire on connait tous Pharrell, on sait ce qu’il est mais je pense que les gens ne réalisent pas encore qui est vraiment Charlie Puth. Il est plus que ce qu’on voit. Avant de le rencontrer j’en savais rien mais je peux vous assurer que ce type est un génie musical, sérieusement. La chanson que nous avons ensemble est la représentation d’un ancien titre. On est en train d’essayer de faire fonctionner tout ça parce que c’est une industrie difficile avec beaucoup de compétition. J’adore être en compétition, ça permet de travailler plus dur. La chanson que Charlie a composé pour moi est géniale et le clip encore plus. Je ne peux pas te dire ce que ça sera mais ça sera mon prochain single… le clip n’est pas à propos de moi… je sais c’est intriguant. Tu verras. (rire)

 

• On The Move : Est-ce que tu sais quand elle sortira ?

 

Liam Payne : Pas encore, on laisse le temps à « Get Low » de faire ses preuves et aux gens de l’apprécier. La chanson marche bien en ce moment et j’ai hâte de la chanter en live, mais ça ne devrait plus tarder.

 

• On The Move : Avec toutes ces nouvelles personnes avec qui tu travailles, est-ce qu’il y en a une en particulier avec qui tu aimerais collaborer ?

 

Liam Payne : Bruno Mars ! Ses ballades sont incroyables, regarde « When I Was Your Man » ! Il sort ce qu’il a envie de sortir. Regarde la transition entre son single « Just The Way You Are » et ce qu’il fait là. Je pense que lorsque tu crois en toi en tant qu’artiste solo et que tu aimes la musique que tu sors … ça explose ! Boom ! (rire)

 

• On The Move : Est-ce que tu aimerais collaborer avec Niall, Harry ou Louis dans le futur ?

 

Liam Payne : Ca serait génial ! On doit trouver la bonne chanson évidemment mais on sait déjà que nos voix vont bien ensemble n’est-ce pas ? (rire) Je suis totalement pour en tout cas !

 

• On The Move : Comment est-ce que tu te sens sur scène maintenant que tu es seul ?

 

Liam Payne: Ca ne me fait pas peur parce que j’ai l’habitude de jouer devant un public et ce même avant le groupe. J’adore ça !

 

• On The Move : Où est ce que tu te vois dans 5 ans ?

 

Liam Payne : Dans 5 ans je ne sais pas mais pour le moment mon objectif est d’avoir la chanson de l’été avec « Get Low ». Je pense que cette chanson va créer des souvenirs, Zedd la joue aux festivals et les gens dansent et s’amusent dessus c’est génial. J’aimerais beaucoup pouvoir créer des choses avec des musiciens qui sont à l’origine de souvenirs comme Drake ou Justin Bieber qui ont des titres qui étaient de vrais hymnes.

 

• On The Move : Est-ce que tu prévois de partir en tournée après l’album ?

 

Liam Payne : J’aimerais vraiment. Ca me manque de jouer devant des public et de pouvoir transmettre différentes émotions. J’en aurai beaucoup à transmettre avec mes chansons et je suis super excité par cette idée. J’espère revenir en France pour plusieurs concerts d’ailleurs.

 

• On The Move : Merci pour cette interview Liam, on espère te revoir très vite !

Liam Payne : Merci à vous, j’espère vous revoir à Paris ou à Los Angeles vu que vous aurez apparemment une équipe bientôt là-bas! J’ai beaucoup aimé cette interview, c’était vraiment cool!