« Glory » : un nouveau petit bijou visuel à ajouter à l’éventail « Wild World » !

« Good Grief », « Fake It », Send Them Off! », « Blame » et maintenant « Glory »… Les britanniques de Bastille ont su tirer le meilleur parti de leur fresque musicale « Wild World ». Pas moins de 5 singles, chacun accompagné d’un clip, illustrent l’excellent second album du quatuor. Et si Dan Smith, Chris Wood, Kyle Simmons et Will Farquarson s’emploient à soigner leurs vidéos -créant à chaque fois un univers énigmatique voir troublant- c’est parce-que l’aspect visuel trouve toute sa place dans l’univers de leur second opus.

En février dernier, lors de leur passage à Paris pour le « Wild, wild world tour », les quatre musiciens se sont confiés à On The Move sur leur envie de proposer à leur public une expérience globale et immersive, au-delà du simple concert. Et vu le show explosif qu’ils ont livré à leur audience parisienne, au sein d’une tournée européenne puis américaine des plus intenses, on se dit que le pari est clairement relevé…

Le groupe a maintenant entamé la saison des festivals mais ne délaisse pas le travail studio et promotionnel pour autant. Dan, Woody, Kyle et Will ont déjà laissé entendre qu’ils travaillaient au successeur de « Wild World » ! Egalement, ils n’en finissent plus de proposer des versions revisitées de leurs propres titres, alors que le dernier album en date n’a pas un an : une preuve de leur état d’esprit positif, d’une remise en question constante et d’une créativité sans limites. Il y a quelques semaines, ils dévoilaient ainsi une brillante version symphonique de leur cinquième single « Glory » enregistrée aux Capitol Studios de Los Angeles. Les fans l’attendaient, la demandaient même, depuis longtemps et non pas été déçus par cette réinterprétation pleine de retenue.

Aujourd’hui, Bastille donne corps à son morceau et dévoile un nouveau clip pour « Glory ». Et comme le groupe ménage l’effet de teasing comme personne, on a déjà pu apprécier depuis quelques jours l’ambiance délicieusement vintage qui émane de la vidéo. Dan Smith a en effet publié une série de photos polaroid sur les réseaux sociaux, comme autant de moments capturés sur le plateau de tournage du clip.

 

Filmé dans les paysages texans, la vidéo de « Glory » met en scène le couple formé par Dan, leader vocal de la formation, et une jolie jeune femme. Le groupe britannique a souvent ménagé des apparitions furtives dans les clips dans leurs propres chansons mais pour « Glory », Dan Smith prend le rôle de protagoniste principal comme il l’avait par exemple fait au temps de « Pompeii ».

Collant aux paroles du titre, le jeune couple, regards tournés vers le ciel, se remémore l’un de leurs road trips mouvementés. Tour à tour, l’un et l’autre évoquent comment ils ont évité une bagarre dans un bar, sont entrés dans une maison inconnue ou ont volé une voiture… A moins qu’il en ait été autrement ? De ce récit aussi charmant que pudique, chacun propose sa vérité alternative. Alors, la vidéo toute entière tend aux multiples interprétations. Les deux jeunes gens sont-ils en couple ? meilleurs amis ? Leur relation est-elle au beau fixe ou connaît une passe difficile ? Leur complicité est-elle réelle ou fantasmée ? Un sentiment doux-amer s’installe, entre grande tendresse et incompréhension. Le dialogue, rendu inaudible au profit de la musique, est retranscrit par des sous-titres à la manière d’un film muet. Et de qualités cinématographiques, ce clip en est baigné dans ses cadrages resserrés, ses plans sur grands paysages ou ses couleurs vieillis.

Moins obscur, plus littéral que les vidéos précédentes du groupe, tout en conservant une délicate ambiguïté, Bastille excelle et donne vie à un nouveau chapitre de « Wild World » avec beaucoup d’élégance. 

Et vous, sous le charme du dernier clip du quatuor britannique ?

« Wild World » est toujours en téléchargement.