Rencontre avec le duo américain Marian Hill

Composé de Jeremy Lloyd et Samantha Gongol, le groupe originaire de Philadelphie Marian Hill fait un carton depuis la sortie de leur titre « Down » utilisé dans la pub des AirPods Apple. Le groupe a dévoilé leur premier album « Act One » ainsi qu’un titre avec Lauren Jauregui du groupe Fifth Harmony, qui a encore plus propulsé leur carrière. De part leur son singulier et reconnaissable entre tous, Marian Hill réussi à se forger peu à peu une réputation sur la scène alternative internationale. Rencontre.

Marian Hill at Haverford Middle School in Havertown, PA on January 25, 2014.

On The Move : Comment a débuté Marian Hill ?

Samantha : Jeremy et moi sommes amis depuis très longtemps, on s’est rencontré à l’école et on a été amis au lycée puis à l’université. Jeremy était en vacances l’année dernière et est venu me voir avec un son qui allait plus tard devenir « Whiskey », notre première chanson, et c’est devenu la marque de fabrique de Marian Hill. On a formé le groupe de cette façon.

 

• On The Move : Vous avez sorti deux EPs « Play » et « Sway » avant de sortir votre premier album « Act One ». A quoi ressemblait cette transition de passer d’EPs à un véritable album ?

Jeremy : Je pense que l’une des choses les plus cools quand tu as un EP disponible est que tu n’as pas énormément de chansons et quand tu fais une tournée et que tu dois jouer pendant 45 minutes ou une heure tu n’as pas une heure de musique (rire). Obligatoirement au milieu du concert tu dois chanter des titres que les fans ne connaissent pas encore et ce qui est vraiment génial dans le fait d’avoir un album disponible est que dans nos concerts les gens connaissent toutes les paroles. C’est vraiment cool d’avoir ce type de soutien et de voir les fans vraiment excités en fosse et de voir comment ils réagissent à chaque titre. Aussi, je sens qu’on a une connexion avec les fans, nous avons passé des années à écrire et composer ces travaux et il y a des personnes qui connaissent déjà tout par coeur, c’est fou.

Samatha : Oui ça nous a pris un peu de temps. Nous avions seulement une chanson. Quand les gens ont commencé à venir nous voir suite à « Whiskey » en disant « où se passe votre concert? » on répondait : « on n’en fait pas encore, on a une seule chanson » (rire). Donc ça nous a pris plusieurs années mais je pense que ça valait le coup d’attendre et de développer notre musique et le message qu’on voulait faire passer.

 

• On The Move : Quelle a été la plus grande différence entre les EPs et l’album, outre la longueur ?

Jeremy : « Act One » était vraiment pour nous un moyen de définir notre son parce que depuis le début avec « Whiskey » on se disait « wow c’est nouveau et c’est vraiment Marian Hill! » et les gens ont vraiment adoré. Puis après les gens demandaient : « quelle est votre direction musicale? » et on savait qu’il fallait qu’on se penche sur ça. Donc « Act One » était vraiment une sorte de combinaison qui voulait dire « voilà ce qu’on peut faire, voilà le son de Marian Hill ».

Samantha : Il y avait aussi de la vulnérabilité dans « Act One » qu’il n’y avait pas dans les deux précédents EPs et c’était vraiment fun à explorer !

 

• On The Move : Vous êtes connus pour ce style cool et plutôt minimaliste, comment est-ce que tout a pris forme musicalement ?

Samantha : Je dois vraiment créditer Jeremy ! Il est celui, en tant que producteur, qui a créé ces sonorités assez singulières. J’avais assez peur au début et j’ai mis du temps à m’ajuster.

Jeremy : Je pense que sa voix se marie parfaitement, honnêtement toutes les voix se pourraient fonctionner …

Samantha : Merci ! (rires) je vais aller commencer mon propre projet alors …

Jeremy : Non ! Pas du tout !! Ta voix en particulier est incroyable, c’est juste plus de façon générale quand je pense aux voix qui sont trop retouchées avec les productions, c’est génial de pouvoir les laisser « respirer » et que ça ne sonne pas de façon robotique. Sam a une très grande palette de couleurs et de textures dans sa voix ce qui a pu vraiment donner quelque chose d’unique au projet ! En parlant du style, « Whiskey » était un accident, un heureux accident et ça ressemblait à rien de ce que nous connaissions. Nous avons trouvé notre direction musicale avec ce titre. Quand les gens ont commencé à aimer et partager, c’est devenu la marque de fabrique du groupe, il fallait que ça soit prenant, cool, intéressant et qu’il puisse y avoir des éléments qui nous permettraient de faire maturer notre son dans le futur.

• Samantha : Oui et je pense que ça permet à ta voix de respirer. Je peux chanter fort et haut mais ce n’est pas ce que je préfère, ce n’est pas ce que j’aime faire. J’ai toujours aimé les anciens chanteurs de soul, quelque chose de plus texturé, et plus léger. La première fois que j’ai travaillé avec Jeremy était la première fois que je me suis dit : « oh je peux bien chanter dans un monde mené par l’électro ».

• Jeremy: Okay donc qui est remplaçable maintenant ? (rire)

• Samantha: Je ne sais pas, je suis plus sûre (rire)

 

• On The Move : Vous avez collaboré avec Lauren Jauregui des Fifth Harmony sur « Back To Me », comment est-ce que ça s’est passé ?

Jeremy : Elle nous a mentionné dans une interview et nous recevions plein de messages sur twitter à ce sujet, on ne comprenait pas. Puis nous l’avons rencontré à un concert et elle est venue nous voir, elle est super ! Elle est vraiment cool et on s’est directement bien entendus. Nous savions que nous voulions travailler ensemble donc c’était juste une question de temps avant de trouver le moyen de collaborer.

• Samatha : Oui c’était vraiment cool. Je me souviens de cette interview où elle était, c’était marrant. J’adore raconter cette histoire parce que les filles ne pensaient qu’à l’album de Justin Bieber. Ryan [Seacrest, ndlr] avait demandé : « que est-ce que vous écoutez en ce moment? » et tout le monde disait « Justin, Justin, Justin » et puis Lauren a soudainement dit « Marian Hill! », tout le monde était choqué (rire). Puis Ryan a commencé à dire qu’il ne savait pas qui nous étions mais qu’il allait écouter.

 

• On The Move : Votre plus gros succès à ce jour est le titre « Down » propulsé par Apple. Vous attendiez-vous à ce succès ?

Samantha : Pas vraiment. Nous étions connus d’Apple depuis un moment, nous parlions avec eux même avant d’être signés, ce qui est intéressant, on adore la marque et ils nous adorent, puis quand « Down » est arrivé nous savions que c’était cette chanson qu’il nous fallait et nous ne pouvions rêver mieux que ce que nous avons eu avec Apple. A partir de ce moment là tout à commencé à décoller en une seule nuit, c’était plutôt fou. Parfois les gens parlent de « succès soudain » (rire), ça ne marche pas de cette façon mais là en l’occurence tout s’est passé très vite.

 

• On The Move : Maintenant que vous êtes lancés, vous avez des envies de collaboration ?

• Jeremy : Je pense à Usher ça serait vraiment cool, j’adore sa voix. Drake aussi d’ailleurs !

• Samantha : Missy Elliott, The Weeknd aussi. Nous avions eu la possibilité de travailler avec Big Sean récemment, ce qui est génial ! Il y en a tellement ! (rire)

Blog_8.14_MarianHill_960_2

• On The Move : Quels sont les artistes qui vont ont influencé lorsque vous cherchiez votre propre style musical ?

• Jeremy : J’ai toujours adoré beaucoup de producteurs pop et électro en essayant de m’inspirer de ces deux mondes. Concernant le Hip-Hop, les gens comme Pharrell Williams, Timbaland, Kanye West sont mes références. J’adore Boy Wonder, et le producteur 40 qui produit beaucoup pour Drake. J’adore aussi les gens comme Baths, Cashmere Cat, James Blake…ceux qui poussent vraiment les limites de l’électro.

• Samantha : En tant que chanteuse j’adore la soul et le blues. J’aime tous les chanteurs de jazz. Je suis une très grande fan de Norah Jones et j’ai grandi avec Whitney Houston. En grandissant j’ai commencé à m’intéresser à la musique électronique et j’ai commencé à adorer. Je sens que je commence à apprécier le Hip-Hop de plus en plus depuis que je travaille avec Jeremy (rire). En tant que chanteuse j’ai toujours apprécié la mélodie en premier donc si la chanson a un refrain reconnaissable, qui reste en tête alors ça me parle et j’accroche. Si ce n’est pas le cas, parfois il me faut plus longtemps pour accrocher. Je ne l’ai jamais mentionné avant mais j’adore le gospel aussi, je ne dirais pas que je m’y connais énormément mais j’ai commencé à m’y intéresser.

 

• On The Move : Quel est le titre que vous préférez jouer en live ?

• Samantha : « Talk To Me ! »

• Jeremy : J’adore jouer « Got It » parce que Sam et moi pouvons faire une sorte de solo chacun notre tour, c’est vraiment fun !

• Samantha : J’adore « Got It » aussi parce qu’on donne tout vers la fin et je suis assez nerveuse au début. Ca me prend un peu de temps pour m’ajuster mais après on lâche tout et on s’amuse.

 

• On The Move : Où est-ce que vous vous voyez dans cinq ans ?

• Samantha : C’est une bonne question !

• Jeremy : Peut-être nous aurons notre troisième album disponible. Je ne sais pas il y a plusieurs rêves, à commencer par fonder notre propre label un jour …

• Samantha : Oh mon Dieu, on sera si vieux ! C’est vraiment excitant de voir le succès que « Down » a eu, c’est vraiment cool d’entendre le titre en radio et ça serait super de reproduire ce succès, mais oui justement continuer à faire de la musique qu’on aime et être heureux. C’était vraiment difficile comme question (rire)

 

• On The Move : Vous avez plusieurs concerts prévus le mois prochain et en juin. Pressés de monter sur scène pour plutôt anxieux ?

Jeremy et Samantha : Oui!

Samantha : Certains concerts sont vraiment difficiles (rire) et parfois je suis plus nerveuse que Jeremy, mais plus on donne des performances et moins je suis nerveuse. J’adore pouvoir me connecter avec les fans aussi, cette énergie est indescriptible, c’est quelque chose que tu peux seulement trouver quand tu es sur scène.

 

On The Move : Préférez-vous la scène ou le studio ?

Jeremy : Pour moi c’est créer. Ce que je préfère c’est de créer quelque chose qui n’existait pas avant et j’adore cette magie. C’est ce qui me permet de continuer.

Samantha : J’adore entendre le produit fini mais parfois écrire des chansons peut être fastidieux. Pour moi c’est plutôt la scène, quand c’est une très bonne performance et quand la foule est vraiment dedans. Il n’y a rien de tel.

 

• On The Move : Et en ce moment vous écoutez quoi ?

Jeremy : J’écoute la nouvelle mixtape de Drake « More Life »

Samatha : J’aime bien la nouvelle mixtape de Drake aussi! J’adore Kehlani aussi, je l’écoute énormément. Je n’écoute pas beaucoup d’albums complets mais plus des chansons ici et là.

 

Le premier album de Marian Hill est toujours disponible en téléchargement sur Itunes. Le duo commencera sa tournée américaine le mois prochain avant de venir en Europe avec un passage au Trabendo de Paris 13 octobre. Une soirée à ne pas manquer !