Avec « Young And Menace », Fall Out Boy emprunte un virage electro-pop inattendu

2017 serait-elle l’année de la renaissance des groupes qui ont forgé notre adolescence ? Après All Time Low et leur titre « Last Young Renagade », et Paramore qui nous avait étonné avec « Hard Times », un morceau au sonorité exotiques et catchy, c’est aujourd’hui au tour du groupe originaire de Chicago, Fall Out Boy, de revenir sur le devant de la scène avec une nouvelle production nommée « Young And Menace » et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a du changement !

Si des titres comme « Thnks fr th Mmrs », « My Songs Know What You Did In The Dark » et « I Don’t Care » à l’esprit rock bien trempé résonnent encore dans nos esprits, il semblerait que le groupe souhaite explorer d’autres horizons avec leur nouvel album et ce premier morceau extrait de ce dernier. Exit la touche emo qui avait bâti leur réputation, Patrick Stump, Pete Wentz, Andy Hurley et Joe Trohman semblent bien à décider à se réinventer après des années de silence. 

Fort d’un teasing mené de main de maître, Fall Out Boy avait su entretenir le mystère, laissant présager un nouveau départ pour le groupe. Les fans avaient même du résoudre une mystérieuse énigme avant de découvrir les premiers indices, de quoi créer un véritable buzz autour de l’ère « M A N I A ».

j3DlPuE4_400x400

Place à l’électro-pop avec « Young And Menace », un titre que l’on ne s’attendait pas forcément à retrouver dans la discographie du groupe et qui a eu le mérite de déconcerter les fans de la première heure. Qu’ils se rassurent, ce qui fait l’essence même du son « Fall Out Boy » est toujours là : entre les rythmes de guitares endiablés et une ambiance énervée toujours omniprésente, on retrouve avec grand plaisir la voix de Patrick Stump baigné d’électro pour un breakdown des plus surprenants. Et à en croire le bassiste Pete Wentz, les paroles en révèlent plus qu’il n’y parait concernant ce dernier :

« Les paroles ‘trying to send the world a message, I was young and a menace,’ sont inspirées de mon enfance dans la banlieue de Chicago. Je ne ressemblais à personne là-bas, je me sentais étranger dans ma propre ville. Ce n’est que lorsque j’ai découvert le punk rock et cette communauté que j’ai compris que je m’inscrivais quelque part dans ce monde – avec les autres personnes qui ne correspondaient pas. » 

Un sentiment de non-appartenance que l’on retrouve bien évidemment dans le clip bercé d’une ambiance violette. La vidéo suit la fugue d’une jeune fille qui ne se sent pas humaine dans un monde où ses parents sont représentés par.. des lamas, rien que ça. Arrivée dans le monde réel, elle réalise alors qu’elle n’arrive pas à se faire comprendre et que sa place n’est pas non plus là. Une manière pour eux de mettre en avant une réalité bien plus dure sur laquelle le groupe s’est exprimé :

« Notre concept était de mettre en avant le monde et la réalité dans lequel la plupart des gens vivent aujourd’hui. Tout au long de la vidéo, elle se rend compte qu’elle n’est pas humaine et que sa vie est loin d’être parfaite, mais justement, peut être que la ligne qui différencie les monstres et les humains et plus floue que ce que nous pensons… » 

Un titre audacieux donc pour le groupe qui y a même glissé un petit clin d’oeil à Britney Spears et son « oops, I did it again… », mais qui possède tout de même l’étoffe d’un très bon premier single et qui ne présage que du bon pour le reste de l’album. A savoir si les autres titres posséderont eux aussi cette marque électro, le mystère reste entier jusqu’au  15 septembre, date de sortie de ce nouvel opus. 

Pour les adeptes, le groupe repartira sur les routes d’Amérique pour le « M A N I A Tour » à l’automne prochain et il y a fort à parier qu’ils feront un petit détour par la capitale pour y interpréter les nouveaux titres de cet album. Stay tuned… 

« Young And Menace » est disponible en téléchargement sur iTunes.