Ancien sportif, Zak Abel est LA voix montante britannique à suivre, entre soul, pop et électro !

L’année 2016 a été particulièrement dense en découvertes musicales, et ce, dans tous les genres. De l’étoile montante du R’n’B Aaron Camper au jeune prodige du rock engagé Declan McKenna, en passant par le son hybride et la voix d’or de Rationale, les artistes solo masculin sont d’ailleurs nombreux à tirer leur épingle du jeu cette année. Pour autant, même en période festive, On The Move ne cesse de vous dénicher les nouvelles figures de la musique qui méritent un sérieux coup de projecteur… Aujourd’hui, pleine lumière sur Zak Abel !

A 21 ans, Zak Abel fait partie de ces artistes nous prouvant que le talent et l’envie d’évoluer dans la musique ne sont en rien définis par le nombre des années…

Originaire du nord de Londres, Zak Abel a, dès le plus jeune âge, appris le piano et la guitare seul et a affiné son jeu de musicien et d’entertainer en étudiant l’éternel Michaël Jackson ou en se laissant bercer par l’influence soul de James Brown. Pour autant, il n’était pas exactement prédestiné à s’illustrer en page « Musique »… A l’adolescence, Zak Abel s’est plutôt fait connaître pour ses prouesses sportives, précisément en tennis de table, pour lequel il excellait en tant que meilleur joueur de Grande-Bretagne dans sa catégorie.

Mais lorsque venait le moment de lâcher la raquette, c’était au profit de la plume. Zak écrit depuis ses 15 ans, se laissant le temps et la liberté de forger sa propre direction musicale et s’enrichir des expériences, de plus en plus prestigieuses, qui s’offrent à lui.

Il a, par exemple, l’année de ses 19 ans, sillonné les routes d’Europe en tournée avec le duo électro Bondax. Il a aussi accompagné l’artiste soul britannique Kwabs en première partie. La voix de Zak Abel, chaleureuse et rugueuse à la fois, a été choisie par des collaborateurs de renom comme Gorgon City sur le titre « Unmissable » ou Avicii sur « Ten More Days », issu de l’album « Stories » en 2015. On a même pu, tout récemment, voir Zak interpréter le titre « Lordly » du DJ français Feder, chanté originellement par le phénomène Alex Aiono.

C’est dire si Zak Abel a su se faire apprécier par ses pairs, s’entourant ainsi de pointures pour ses productions solo.

Son premier EP “Joker Presents : Zak Abel” est sorti chez Atlantic Records, en 2015, sous la production du renommé Joker. Sur 4 titres, Joker a proposé un beat électronique différent sur lequel Zak Abel est venu posé sa patte mélodique, empreinte de soul et de blues, et ses paroles, toutes tirées d’expériences personnelles.

Celui qui définit son son comme une soul moderne, fraîche, dynamique et émotionnellement chargée n’a ensuite pas tardé à livrer un deuxième EP du nom de «One Hand On The Future». On y retrouve d’excellentes productions éclectiques comme celle du DJ haïtien Kaytranada sur « Say Sumthin », le groovy « Bring It Home » ou encore « Flow », aux accents hip-hop flamboyants, notre préféré !

Après cet EP à la bonne réception critique et publique, Zak Abel se prépare à la sortie de son premier album « Only When We’re Naked », pour le 3 Février 2017 ! 

zak-abel-only-when-were-naked-2016-2480x2480

Le positif et entêtant « Everybody Needs Love », dans le clip duquel Zak revient à ses premières amours sportives, ou son dernier single « Unstable », à la pop chaloupée, nous font entrevoir les composantes hautes en couleur et en sonorités de cet album à paraître.

Humilité, honnêteté, émotions et travail acharné sont sans doute les ingrédients du succès grandissant, et loin d’être dû au hasard, de Zak Abel. Entre une pratique sportive qui lui a appris la rigueur du corps et de l’esprit et son ouverture à la musique qui a exalté sa créativité et son audace, Zak a tout d’un grand.

Je pense que le message derrière ma musique varie d’une chanson à l’autre, mais s’il y a une chose qui est une constante, c’est que je veux essayer, le plus possible, de rester vrai vis à vis des émotions qui m’ont inspiré la chanson. Les émotions sont le vecteur de connexion avec le public et c’est ce qui me donne envie de faire de la musique finalement.

S’ouvrir au monde et se connecter aux autres par la musique : on adhère à 1000% aux ambitions de Zak Abel, qui est (très) bien parti pour arriver à ses fins ! Surveillez le de près et ne dites pas qu’on ne vous avait pas prévenu !

Retrouvez Zak Abel sur son site, FacebookTwitter et Soundcloud.

Son premier opus « Only When We’re Naked » est déjà disponible en pré-commande.