Interview exclusive avec Kendall Schmidt, membre de Big Time Rush et Heffron Drive.

Devenue un véritable phénomène aux Etats-Unis, la série Big Time Rush relatant les aventures de quatre adolescents Kendall, James, Carlos et Logan voulant devenir des stars, est actuellement diffusée tous les soirs sur Gulli. le quatuor s’apprête d’ailleurs à sortir son album en France ce vendredi. L’album dévoilé il y a déjà plusieurs années aux states a été grandement apprécié des milliers de fans du groupe qui avaient découvert les titres lors de la diffusion des épisodes sur Nickelodeon. A cette occasion, On The Move a rencontré Kendall Schmidt de passage en France pour la promotion de l’album.

Big Time Rush - Photo Promo 2

Depuis la fin de la série, Kendall a décidé de se consacrer plus profondément à la musique avec son groupe nommé Heffron Drive et formé avec son ami Dustin Belt. Rencontre avec le chanteur de 25 ans.

  • Quel est ton meilleur souvenir de Big Time Rush ?

Il y en a tellement, on a beaucoup voyagé mais ce qui est drôle c’est que le seul endroit où on a pas été est la France. J’ai dû prendre des vacances pour venir ici. Il y a deux ans j’étais à Lyon puis à Paris et j’étais à coté de Montmartre. Le meilleur souvenir en tant que groupe a été le clip « Windows Down » qu’on a tourné à Hawaï. C’était incroyable parce que de base on était en vacances là-bas ensemble. On visitait en Jeep c’était génial et quand on est rentré chez nous pour travailler il fallait qu’on ait une idée pour le clip. Carlos nous a directement dit : « retournons à Hawaï, qu’ils payent pour qu’on fasse le clip là-bas! » Je lui avais répondu qu’il était fou et que jamais les producteurs accepteraient. Pourtant il a commencé à écrire des idées et le label était partant pour qu’on le fasse et nous a donné du budget ! On a tout prévu nous-mêmes et on a fait exactement la même chose que lorsqu’on y avait été. On a été voir ceux qui nous avaient fait visiter la première fois, c’était plus des vacances avec une caméra qu’un clip en fait (rire).

  • Vous aviez donc la possibilité d’apporter vos idées tout le long pour les clips et les titres ?

Oui carrément ! Par exemple, pour le concept de la pochette de l’album « 24/7 » c’est ma mère qui nous a donné l’idée de traîner comme ça devant le magasin avec une enseigne « 24/7 » (rire). Elle m’a envoyé le concept en sms et j’en ai parlé aux garçons et tout le monde a aimé. J’aurais jamais pensé que ma mère allait donner une idée qui marcherait mais elle l’a fait (rire) !

  • Ça fait près de trois ans que la série est terminée aux Etats-Unis. Vous êtes toujours en contact avec le reste du groupe ?

Oui bien sur ! Logan et moi avons fait une tournée ensemble plusieurs fois avec mon groupe Heffron Drive et il est venu jouer avec nous. Il venait pendant les concerts, on chantait quelques chansons de Big Time Rush ensemble ou alors celle qu’on a écrit ensemble pour Heffron Drive qui s’appelle « Passing Time ». Carlos m’invite toujours à traîner avec lui aussi. J’ai vu James la dernière fois que j’étais à Venice, parce qu’il vit là-bas donc on est tout le temps en contact. Comme ils font chacun de la musique et que j’en produit j’aimerais beaucoup en produire pour eux.

  • Concernant Heffron Drive, ça a toujours été ton projet même lors de Big Time Rush ?

En fait Dustin et moi faisions de la musique ensemble pour Heffron Drive avant même que je sois dans Big Time Rush, vers 2007-2008. On a fait de la musique ensemble sur un ordinateur avec un synthé et un micro totalement nul (rire) et on a mis des titres sur Myspace. On était content, on avait beaucoup de vues et puis tu peux te faire découvrir et signer sur Myspace. Puis, j’ai eu une audition pour un « un boysband non nommé » en ce temps, donc je ne savais pas ce que c’était exactement mais j’ai quand même été. J’étais venu en Californie pour être acteur, je viens du Kansas moi. J’ai été pris et ma vie a changé (rire). Maintenant que la série est terminée et que ça ralenti, ça me semblait normal de continuer avec mon groupe. On a sorti un album, je ne me suis pas arrêté depuis (rire). Je prends des vacances quand je suis là à Paris (rire)

kendall-schmidt-2015-tolbooth-records-billboard-650

  • Et que est-ce que tu préfères ? Jouer la comédie ou faire de la musique ? Parce que tu as fait les deux dans Big Time Rush …

La musique sera toujours ma priorité parce que j’ai l’occasion d’exprimer ma créativité. Être acteur c’est lire le script que quelqu’un d’autre a écrit tu vois. Dans la musique tu ajoutes ta patte, tu peux écrire les paroles, composer la mélodie … personnellement j’adore composer la musique parce que tu es partout, tu dois t’occuper de la guitare, de la basse, batterie…  donc la musique est ce que je ferai durant le reste de ma vie. Que cela soit chanter ou juste produire.

  • Mais si tu as l’opportunité de jouer dans film tu accepterais ?

Oui si le projet me plait ! Quand tu fais partie d’un groupe comme Big Time Rush tu as souvent des opportunités après mais ce qui est drôle c’est qu’on me propose toujours le rôle d’un mec qui chante, tu vois ce que je veux dire. Je chante déjà, c’est mon job. Si je dois jouer la comédie, je veux le faire à 100% et non être pris juste parce que je chante. C’est soit ça soit le gars qui joue de la guitare ! (rire) Je veux faire quelque chose de sérieux si je dois jouer la comédie du coup il y a plusieurs projets où je me suis dit que ce n’était pas pour moi. Je veux faire quelque chose de différent par rapport à ce que je fais déjà.

  • Quels sont les différences entre Kendall de Big Time Rush et le Kendall que j’ai en face de moi ?

Il y a beaucoup de ressemblance entre nous deux. Kendall de Big Time Rush n’a jamais été à fond dans les paillettes de l’industrie de la musique. Il voulait juste faire de la musique, traîner avec ses amis et s’amuser. C’est comme moi. J’adore faire de la musique mais je ne suis pas dans tous ces trucs fous des célébrités à Hollywood que tu vois dans les tabloïds. Ce n’est pas moi, je préfère tout donner sur scène et garder ma vie personnelle privée. Enfin pas vraiment privée parce que j’ai Instagram et twitter et je poste beaucoup mais en même temps ce qui est très important est la musique. Je ne veux pas mélanger ça avec ces histoires ridicules qui apparaissent dans les magazines. Je préfère rester privé avec ma famille.

  • Est-ce que vous avez prévu de refaire des concerts avec Big Time Rush ?

Pour le moment je ne sais pas. Ce que je sais c’est que je vais donner mon tout premier concert à Paris le 11 novembre prochain avec Heffron Drive. Ça sera au Grand Rex. Déjà il faut que j’apprenne à prononcer ce nom (rire). Après pour Big Time Rush, si les garçons veulent faire des concerts on en fera, c’est seulement une question de temps. J’en ai déjà parlé … on croise les doigts !

  • Est-ce que vous vous attendiez à ce succès  ?

Pas vraiment et surtout pas maintenant parce que ça fait quand même longtemps que la série est terminée. Ça montre que la série était vraiment bien et pendant qu’on filmait on ne faisait que rire. C’est vraiment drôle même parfois débile mais quand je regardais je rigolais. Les producteurs et écrivains sont des génies, les personnages attachants et l’histoire en elle-même parle d’amitié. Dans un monde où tout le monde veut être le meilleur Scott Fellows le créateur de la série voulait créer un show à propos d’adolescents qui réussissent alors que personne ne pensait qu’ils en étaient capables.

  • Vous avez également tourné un film « Big Time Movie », comment était-ce ?

Oui, c’était génial. C’était censé être basé à Londres mais en fait on a tourné au Canada à Vancouver (rire). Ils avaient même les cabines de téléphones anglaises, tu sais les cabines rouges ! C’était vraiment décoré pour faire croire que nous étions à Londres. On a passé six semaines au Canada, on a pas eu le temps d’être canadien c’est passé trop vite ! Je voulais faire du snowboard moi, mais on a pas eu le temps (rire).

  • Maintenant que tu es à Paris depuis plusieurs jours, tu as eu le temps d’apprendre un peu la langue ?

La première fois que je suis venu à Paris j’ai appris à dire « je ne parle pas français » comme ça si quelqu’un vient me parler je saurais quoi dire (rire). Mais j’ai du mal avec la prononciation, parce que la façon dont vous prononcez les mots est différente de la façon dont le mot s’écrit. C’est comme Montmartre tout à l’heure, c’était dur ! (rire) J’ai passé un mois en Italie récemment et j’ai pu apprendre un peu l’italien. Leur façon de prononcer les mots est un peu comme en espagnol et comme j’habite en Californie j’ai appris un peu l’espagnol. Promis quand je reviens dans quelques mois je saurai te dire autre chose en français ! (rire)

L’album de Big Time Rush sortira vendredi et est déjà disponible en pré-commande !