Brawlers Interviews Latest News Rock

[Interview] Brawlers : « on voulait être un groupe que les gens apprécieraient de voir en concert »

Mai 27, 2015 Ava
Photo : Ben Gibson 

Interview avec Harry George Johns, chanteur du groupe rock Brawlers

Le groupe pop/rock Brawlers est composé d’Harry au chant, Anthony à la basse, Matthew à la guitare et Pert est le batteur et ont merveilleusement assuré la première partie du groupe Set It Off à Paris il y a quelques semaines (interview du groupe disponible ici ). Vous vous en souvenez, vous avez aimé cependant vous n’avez pas développé votre curiosité ? Autre supposition, vous voulez découvrir un nouveau groupe qui de pop rock ? Nous sommes là pour vous aider. Voici le moyen de découvrir un peu plus sur les Brawlers avec notre interview du chanteur Harry.

 

• Bonjour Harry, peux-tu nous présenter ton groupe ?

Nous sommes les Brawlers et nous sommes un groupe de punk rock très positif.

• C’est votre première fois en France ?

Oui c’est notre premier concert en France mais aussi premier concert en Europe.

• Peux-tu décrire votre musique pour quelqu’un qui n’a jamais écouté vos chansons ? 

C’est de la musique pop jouée avec des guitares agressives et bruyantes. On est un groupe de pop mais également de punk rock mais surtout pas pop-punk. On dit souvent qu’on est un groupe qu’on peut écouter en buvant un verre avant de sortir. De la musique joyeuse.

• Vous avez un album de sorti ? 

Oui on vient de sortir notre premier album. On est nouveaux.

• Comment le groupe s’est-il formé ? 

On est des amis de Leeds en Angleterre. On était tous dans d’autres groupes mais on voulait être dans le même groupe pour se voir plus souvent. Mais également on voulait être un groupe que les gens apprécieraient venir voir en concert. C’est ce qu’on essaye de faire plus que tout

• Pourquoi ce nom ? 

On avait une répétition de groupe et je portais un tee-shirt où il y avait écrit Brawlers (un dur à cuire) dessus. Puis on discutait à propos du nom du groupe et comment on devrait s’appeler. Et quelqu’un a dit pourquoi pas Brawlers ? On était tous d’accord. C’est cohérant parce qu’on est grands, plutôt bruyant. Ça veut également dire « lads » (des potes, des gars). On est fun et on aime boire. Et on est costaux donc personne n’ose nous emmerder (rires).

• Des artistes avec qui tu rêverais de travailler ?

Je rêverais de travailler avec MF Doom le rappeur, ça serait cool. Ou bien Oasis, on adore Oasis. Même si c’est différent musicalement on adore ce groupe et leur façon d’être. Ça serait notre rêve.

• De quoi vous êtes-vous inspiré pour ce nouvel album ?

On voulait seulement faire un album innocent, sympa à écouter. Un album qui s’écoute à fond. Et c’est super ou même dans un endroit plus calme et c’est toujours génial. Un album qui est sincère et honnête. On voulait juste faire un bon album. Un album qu’un mec pourrait aimer mais aussi sa copine. On veut pourvoir toucher le plus de gens possible.

• Qui écrit les chansons ? Comment les enregistrez-vous ?

J’écris les chansons. J’écris tout avec une guitare acoustique. J’enregistre sur mon portable et j’envoi aux garçons qui me disent si c’est bien ou si c’est de la merde. Puis on va dans une salle de répétition et on passe de l’acoustique à l’électrique. J’écris tout mais je ne dis pas à chacun ce qu’il doit faire (rires)

• Il parait que vous êtes des durs à cuire, si vous deviez être un Avenger lequel seriez-vous?

Un Avenger ? (rires). Je pense qu’on serait tous Iron Man. Parce qu’il est sympa et il a confiance en lui. Et on a confiance en nous aussi (rires)

 

Nous vous invitons donc à écouter leur album Romantic Errors of Our Youth qui est une très belle découverte. Vous aussi vous tomberez surement sous le charme de Drink and Dial ou encore Two minutes. Vous ne serez pas déçus et la rédaction est confiante concernant leur future. Nous leur souhaitons d’aller loin. De plus le groupe sera de retour à Paris le 1 juin à la Maroquinerie en première partie du groupe Anti Flag. Vous ne voulez pas rater cela !

Vous pouvez soutenir le groupe sur Facebook et sur Twitter