Bastian Baker Live report

Bastian Baker à l’Olympia : Un Cocktail Explosif !

Avr 24, 2013 Pam'

Une chose est sûre, ce concert à l’Olympia a fait taire deux catégories de personnes : ceux qui pensaient que le talent ne pouvait qu’être proportionnel à l’âge, et ceux pensant que Bastian Baker n’était qu’une belle gueule à faire crier les filles.

Attendu depuis des mois le jour J est enfin arrivé : le phénomène suisse montant se produisait pour la toute première fois sur la scène mythique de l’Olympia. Une date que le groupe et les fans attendaient avec impatience. Les français n’étaient pas les seuls au rendez-vous puisque les fans suisses ont également mis le feu, et étaient fort nombreux (pour ceux venant d’une autre planète, rappelons que Bastian Baker vient de suisse, et que sa carrière a commencé là-bas.)

Une foule se forme dès tôt le matin, attendant des heures l’ouverture des portes.

Lumières tamisées, un jeune homme dont personne ne connait l’identité (…) annonce la première partie du show : 77 Bombay Street.

77 Bombay Street est un groupe de indie-rock et folk-rock suisse fondé en 2007 par quatre frères, Matt, Joe, Esdras et Zimri-Ramon Buchli. Connu pour certains, nouvelle découverte pour d’autres 77 bombay Street ont interprété certains de leur plus célebres titres dont I Love Lady Gaga Up In The Sky tirés de leur nouvel album.

Le public a très bien accueilli le groupe et s’est enthousiasmé de leur présence scénique et de leur musique toute fraiche et rythmée. (Retrouvez par ailleurs toutes les informations concernant le groupe sur le site officiel !)

L’ Olympia vous offre 20 minutes d’entracte…

Musique, lumières, attente, effervescence… artistes.

C’est dans un tonnerre d’applaudissements que Bastian Baker accompagné de ses brillants musiciens : Nathan Bonjour à la batterie, Simon Jaccard au clavier, Chris Zindel à la basse et Joris Amann à la guitare font leur apparition sur scène et lancent le coup d’envoi du spectacle avec Colorful Hospital tiré du premier album “ Tomorrow May Not Be Better 

C’est en enchaînant les chansons dans une tonalité parfois rock, melée à d’autres en acoustique, en prolongeant certaines grâce aux solos de guitares et/ou piano que ces cinq suisses ont fait trembler l’Olympia (au sens propre et au sens figuré du terme)

C’est avec une voix parfaitement maitrisée que Bastian a offert une surprise à ses fans en reprenant “Le vent nous emportera” du groupe Noir Désir (extraite de l’album des visages des figures, 2001).

L’artiste a également interpreté sa reprise de Halleluya, le public chantant et l’accompagnant. C’est durant la tant attendue I’d Sing For You que la foule a décidé de lever des panneaux où il était écrit ” Classe Intégrale” (expression souvent utilisée par le chanteur).

Le jeune suisse a également ajouté à sa setlist certaines chansons inédites extraites de son nouvel album (qui promet beaucoup de Rock’N Roll) dont une en duo avec Morgane Imbeaud, chanteuse  du groupe Cocoon.

Bonne humeur alliant bonne musique et public délirant ont été les trois composants de ce cocktail explosif qu’était ce concert.

Chapeau bien bas pour les artistes !

Olympia BBaker
Chris Zindel (bassiste), Nathan Bonjour (batteur), Bastian Baker, Simon Jaccard (pianiste) & Joris Amann (guitarise)